octobre 21, 2017

BBY THIES

10.000 militaires BRITANNIQUES ont contracté des MST

10.000 militaires BRITANNIQUES ont contracté des MST

Depuis 2012, près de 10.000 soldats britanniques ont contracté des maladies vénériennes, ce qui constitue 10% de personnel militaire de ce pays. La chlamydiose arrive en tête des infections répandues parmi les militaires britanniques, et ce en dépit des campagnes de prévention contre les dangers des rapports sexuels non protégés. Les chiffres montrent que près de 10.000 soldats britanniques ont contracté une MST, y compris 88 cas de VIH, entre janvier 2012 et mai 2016.

Le nombre de militaires diagnostiqués avec une MST depuis 2012 s’élève à 9.341 (8.334 hommes et 957 femmes). Toutefois, le nombre total de personnes atteintes est en fait de 9.291, certaines personnes s’étant vu diagnostiquer deux (2) infections ou plus. La plupart des 73 hommes et 15 femmes atteints du VIH ont quitté les forces armées car leur condition signifie qu’ils ne peuvent pas se battre sur la ligne de front.

La chlamydiose, maladie la plus répandue dans l’armée britannique, est une des MST les plus dynamiques au monde. Elle se propage rapidement car les symptômes peuvent ne pas apparaître pendant plusieurs mois. En outre, 1.080 personnes se sont vu diagnostiquer un herpès génital, 1.848 des verrues génitales et 127 l’hépatite B et C; 2.641 hommes et femmes souffrent d’annexite tandis que 141 soldats ont contracté d’autres infections comme la syphilis et la gonorrhée.

Les officiers supérieurs ont exprimé leur surprise face au nombre de militaires souffrant de MST: « Nous avons beaucoup d’affiches dans la plupart des bases qui mettent en garde contre les dangers des MST — certaines de ces maladies telles que le VIH peuvent signifier la fin d’une carrière », a indiqué un officier supérieur. L’officier a ajouté qu’un grand nombre des soldats seraient médicalement déclassés ou suspendus pendant le traitement.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.