octobre 18, 2017

20 ans au service de l’école sénégalaise, NOURO TE WOUTE au rendez-vous d’une nouvelle bibliothèque pour Thionakh Peul

Madame Michelle Gourmelen n’est pas une inconnue pour les populations de Thiès. Ancienne professeure dans une école d’application, elle a pris sa retraite en 1987 pour se lancer dans une aventure internationale d’assistance à l’école publique. A Thiès, elle compte 20 ans de mécénat en faveur des jardins publics, de la lecture, de la réfection des écoles en décrépitude.

La bibliothèque Nouro té wouté sise au quartier 10ème Riaom créée en 1996 est aujourd’hui un joyau du livre, prisé par les jeunes, du préscolaire à l’université. Confié à un autre retraité de l’enseignement public, un homme entreprenant et sérieux Mamadou Diop, cette bibliothèque est ouverte à tout le monde et fait le bonheur des amoureux de la lecture. Ce travail de NTW à Thies ville a été accepté par les autorités académiques qui ont travaillé à faciliter le contact avec les enseignants de la localité.nouré té wouté 03

Aussi, Madame Michelle Gourmelen est une citoyenne du monde qu’il faut donner en exemple à tous ceux dont leurs prédispositions de cœur sont suffisamment belles pour servir autrui. Ni l’âge, ni les contraintes du dépaysement n’ont découragé sa passion pour aider l’école. Quand Madame Michelle Gourmelen et son équipe NTW arrivaient dans une salle de classe, ou dans une école, c’est comme si c’est le messie qui était venu.

Michelle Gourmelen a ainsi marqué tout une génération d’enseignants dont Seylatyr le directeur du groupe Thièsinfo. Sa compassion et la beauté de ses intentions constituent un motif d’espoir dans l’avenir de la coopération décentralisée.

La ville de Rungis au rendez-vous d’une nouvelle bibliothèque pour Thionakh Peulnouré té wouté 04

Raymond Charesson, Maire de Rungis, est venue à Thiès pour l’inauguration d’une nouvelle bibliothèque offerte par sa ville à la communauté de Thionakh Peulh. Selon Mamadou Diop, bibliothécaire, c’est toute la ville de Rungis, une localité à quelques lieues de Paris, qui s’est mobilisée pour la réalisation de ce projet. D’un coût global de douze (12) millions, le terrain et les bâtiments, ce bijou du livre et de la lecture servira à tous les apprenants, de la petite enfance à l’université.

Mamadou Diop : « il sera difficile d’évaluer le coût du projet car il y a des tonnes de livres qu’il nous a fallu sélectionner, étant donné que chaque citoyen de Rungis a tenu à participer par un don ». Il appellera tous les usagers des lieux à sauvegarder ce beau trésor qu’il faudra laisser intact en héritage à nos petits enfants.

Il convient de féliciter Raymond Charesson pour sa disponibilité et l’utilité internationale de sa communauté. La ville de Rungis qui a souvent donné du travail à nos émigrés, étudiants ou modou-modou, à travers ses grandes surfaces et ses infrastructures agro-alimentaires.

 

Thiesinfo

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.