BBY THIES

CERTIFICAT DE SPECIALITE EN PEPINIERISTE HORTICOLE: LYCEE TECHNIQUE PROFESSIONNEL Msgr François Xavier Ndione

CERTIFICAT DE SPECIALITE EN PEPINIERISTE HORTICOLE:  LYCEE TECHNIQUE PROFESSIONNEL Msgr François Xavier Ndione

REPUBLIQUE DU SENEGAL
Un Peuple – Un But – Une Foi
**********
MINISTERE DE LA FORMATIOPROFESSIONNELLE DE L’APPRENTISSAGE ET DE L’ARTISANAT
****************
LYCEE TECHNIQUE PROFESSIONNEL
Msgr François Xavier Ndione

CERTIFICAT DE SPECIALITE EN PEPINIERISTE HORTICOLElycée technique 08

Approche APC
Le pépiniériste horticole donne naissance à des végétaux qu’il élève jusqu’à leur mise en vente. Toujours en contact avec la nature, il exerce son métier suivant le rythme des saisons par l’enchainement des campagnes par variétés de végétaux. Il a des connaissances en agriculture et agrologie et il maitrise bien les caractéristiques des végétaux et du terrain, les différents engrais, les produits phytosanitaires qu’il faut employer avec précaution en cas de parasites…
Le secteur est aujourd’hui très porteur avec les spécialisations dans la production agricole et la décision de l’état du Sénégal de privatiser la production de plantes pour le reboisement.lycée technique 04

COMPETENCES METIER
1. Produire les plants maraichers.
2. Produire les plants fruitiers
3. Produire les plants ornementaux
4. Produire du compost

COMPETENCES GENERALES
5. Se situer au regard du métier
6. Respecter les règles d’hygiène de sécurité et d’environnement
7. Entretenir le matériel et l’équipement
8. Appliquer les techniques commerciales
9. Effectuer des calculs appliqués au métier de pépiniériste
10. Communiquer en milieu professionnellycée technique 11
11. Développer une forme physique
12. S’intégrer en milieu professionnel

DUREE FORMATION
6 mois sur 864 heures

REPUBLIQUE DU SENEGAL
Un Peuple – Un But – Une Foi
**********
MINISTERE DE LA FORMATIOPROFESSIONNELLE DE L’APPRENTISSAGE ET DE L’ARTISANAT
****************
LYCEE D’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE
ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE THIES
Le Proviseur LETFP/PRO
Thiès le 20 JUILLET 2015

STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LA PROMOTION DES FORMATIONS DE NIVEAU CERTIFICAT DE SPECIALITE SUR LE PLAN LOCAL

I. Contexte
La Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement (AFD) appuient l’Etat du Sénégal dans la concrétisation de l’objectif majeur de former pour l’employabilité dans les entreprises ou bien l’auto emploi à travers une formation qualifiante de courte durée au bénéfice des sortants de l’enseignement général et de l’université sans diplôme.
Ce projet constitue une réponse à la prise en charge effective de la formation par apprentissage et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes parfois issus du système scolaire et universitaire. C’est dire toute l’importance et l’opportunité que représente le projet Certificat de Spécialité aux fins de la mise en place d’un dispositif de formation professionnelle par apprentissage intégrant l’Approche Par Compétences (APC) et d’un mécanisme fonctionnel d’appui à l’insertion des jeunes dans le marché du travail.
Dans cette perspective, l’amélioration de la base du savoir-faire en apprentissage et la certification constituent des piliers importants dans l’intégration de l’apprentissage dans le dispositif d’une formation de qualité qui assurent la promotion de l’employabilité des jeunes sortis et à leur insertion dans le marché du travail.
Dans une phase expérimentale, cinq centres à labéliser ont été choisis pour démarrer le projet avec cinq métiers. Ainsi, nous avons : Plomberie (CSFP BTP Diamniadio), Transformateur secondaire de produits céréaliers (CS IAA), Diagnostic automobile (CNQP), Installateur de panneaux solaires (CFPT S/J), Organisateur de transport de marchandises (CFMPL), Exploitant en maraichage (LETFP Thies)
L’agriculture moderne offre un potentiel très important de création d’emplois et de richesse, et peut absorber un grand nombre de jeunes candidats à la migration vers la ville ou l’extérieur du pays. Un choix judicieux d’investissements à forte intensité de main-d’œuvre dans l’agriculture et d’autres activités rurales non agricoles peut créer des opportunités immédiates d’emplois à court terme, plus accessibles aux jeunes.
. Il faut pour cela élaborer des stratégies qui rendent l’option agricole suffisamment attractive pour que les jeunes s’y engagent ; en développant la recherche, la formation, l’innovation technologique, les infrastructures et la chaine de valeurs avec l’accompagnement d’une bonne communication.
Dans cette marche vers l’auto suffisance alimentaire et une agriculture créatrice d’emplois et de richesses, le LETFP de Thiès compte jouer un rôle majeur en contribuant à la formation de spécialistes capables par leurs compétences de booster la production tout en respectant l’environnement.
Vu sa position dans la zone des Niayes et son potentiel dans le domaine du maraichage, le LETFP de Thiès a choisi le métier de pépiniériste pour la phase test du projet. Notre cible est constituée par les jeunes femmes et hommes habitants dans la zone et convaincus de pouvoir gagner leur vie par la terre.
Pour atteindre cette cible nous avons conçue la stratégie de communication ci-après

II. Objectifs de la communication
L’objectif général de la campagne de communication est de promouvoir auprès des cibles les métiers, les formations et les emplois de l’agriculture et particulièrement le métier de pépiniériste horticole. Il sera capable de :
1. Produire les plants maraichers.
2. Produire les plants fruitiers
3. Produire les plants ornementaux
4. Produire du compost
.
Les objectifs spécifiques se déclinent comme suit :
• Promouvoir la vocation chez les jeunes des métiers de l’agriculture.
• Vanter les perspectives d’embauches et de création d’entreprise dans le domaine de l’agriculture.
• Promouvoir le LETFP de Thiès
• Promouvoir la formation niveau certificat de spécialité

III. Groupes cibles
Les groupes cibles sont :
• Les jeunes femmes et hommes vivant dans la zone des Niayes.
• Les autorités locales dans la zone des Niayes
• Les organisations professionnelles d’agriculteurs.
• Le centre régional d’orientation sociale et professionnelle de Thiès.
• Les services régionaux des agences de promotion de l’emploi des jeunes
IV. Stratégie de communication
La communication doit, pour être efficace, être axée sur le but de la campagne, à savoir sur ce qui doit changer et qui il faut atteindre pour induire le changement souhaité. Dans le cadre de la stratégie générale de la campagne, nous avons décliné définit les moyens à mettre en œuvre pour attirer l’attention des publics cibles et pour faire passer un message de campagne convaincant.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…