octobre 21, 2017

BBY THIES

Soutenance de Thèse de doctorat en médecine/ UFR santé de l’université de Thiès

65 étudiants dont 34 admis et cinq agrégés au 18ème concours d’agrégation de médecine CAMES, primés

Soutenance de Thèse de doctorat en médecine/ UFR santé de l’université de Thiès

La cérémonie solennelle de soutenance de la 1ère promotion de l’UFR de santé (2008-2009) a eu ce mardi 24 janvier 2017 et a concerné 65 étudiants dont 34 admis et cinq agrégés au 18ème concours d’agrégation de médecine CAMES. C’est le ministre de l’Enseignement supérieur qui a présidé cette cérémonie en présence des autorités académiques et de plusieurs autres personnalités.

Sacrifiant à la tradition, le ministre Mary Teuw Niane a salué les efforts fournis par l’Etat du Sénégal pour l’achèvement des chantiers de construction des universités du Sénégal. Revenant sur le sujet du jour, il a indiqué que cette démarche a permis d’organiser cette belle cérémonie de soutenance où l’Excellence est fêtée aujourd’hui Thiès. « Permettez-moi de saluer les autorités administratives et locales ici présentes ainsi que l’ancien maire de Thiès Idrissa Seck qui nous a donné ces locaux pour abriter l’université de Thiès. Nous confondons dans nos remerciements le président du conseil départemental de Thiès et le maire de la ville de Thiès Talla Sylla dont l’ambition pour sa vile est connue de tous».

Nous allons remettre plus de 2000 lits aux différentes structures estudiantines de Thiès (l’université et l’école polytechnique ). Cette année nous allons inaugurer l’ISEP de Thiès dont les travaux sont à 80 % de niveau d’exécution et qui va recevoir plus de 2500 étudiants. Ce qui portera les effectifs à plus de 5000 étudiants dans les différentes filières ainsi que les métiers du rail. Le pôle universitaire de Thiès sera très vite effectif parce qu’il occupe une place prépondérante dans le Plan Sénégal Emergent. Pour vous dire comment nous tenons à rendre aux Sénégalais un enseignement de qualité ».

Auparavant, le Recteur de l’Université de Thiès, le Professeur Matar Mour Seck, dans son allocution, était revenu sur les professeurs pour les féliciter d’être les pionniers de l’université de Thiès qui, selon lui, a eu toutes ces commodités à travers le régime du président de la République Macky Sall, « ces huit années d’enseignement nous ont donné bien des satisfactions au regard de la première agrégation en 2014, d’autres agrégés en 2016 et de nombreux admis (19) au concours national à l’Internat des hôpitaux ». S’agissant des locaux qui étaient dans un état dérisoire en 2008, Matar Mour Seck indique que « la réhabilitation des locaux, un programme pédagogique innovant et adapté et un agenda académique bien maitrisé ont abouti à ce résultat avec l’appui du notre département de tutelle ». Il a remercié les recteurs qui ont « bien travaillé au point d’inscrire l’université dans la cartographie académique de l’Afrique quand on sait que plus de 24 nationalités sont présentes dans notre université ».

Aux étudiants, il a dit toute sa fierté. « L’histoire retiendra que vous avez été les premiers à faire confiance à l’université de Thiès. Pari ne pouvait certainement être plus osé puisque notre institution venait d’être portée sur les fonts baptismaux. De ce point de vue, vous êtes à la fois des précurseurs, des pionniers et des bâtisseurs de l’UFR santé et cette posture vous impose d’être exemplaire à tout point de vue ». Pour sa part, le directeur de l’UFR des Sciences de la Santé, Cheihna Sylla a salué la persévérance des récipiendaires. « Nous sommes très honorés d’avoir eu ces résultats nous pouvons aujourd’hui continuer à avoir l’ambition de nouveau développement compte tenu du nouvel élan impulsé par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche qui nous permet d’entrevoir à court terme un campus pédagogique de grand standing avec salles de cours, amphithéâtres, bloc multi media, laboratoires et très prochainement, un centre d’application et de recherche clinique dans ses nouvelles approches ».

Quant au maire de Ville Talla Sylla, il a réitéré ses salutations à l’endroit des autorités académiques qui s’activent pour l’épanouissement des Thiessois. Il a surtout loué le travail exemplaire entrepris par les autorités administratives. « Nous avons remis des subventions de plus de 10 millions de Fcfa aux étudiants Thiessois, un geste qui participe du retour de ce qui leur appartient ». Il n’en a pas moins demandé à l’Etat d’accélérer tous les programmes visant à améliorer la condition de vie des Thiessois ».

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.