(Vidéo) A la rencontre de Serigne Lamine Bara Mbacké, le marabout mystérieux de Touba Diobass

(Vidéo) A la rencontre de Serigne Lamine Bara Mbacké, le marabout mystérieux de  Touba Diobass

Cette cité religieuse est située dans la commune de Notto Diobass, après le village de Sadaro FAM. Le marabout qui a fondé Touba Diobass est Serigne Lamine Bara MBACKE Ibn Serigne MBACKE Madina, fils de Serigne Mouhamadou Moustapha MBACKE qui est l’aîné du vénéré marabout Khadimal Moustapha Serigne Touba.
Thièsinfo est allée à la rencontre de ce bâtisseur par le canal de Sokhna Diouma SARR, disciple du chef religieux.

Touba Diobass se reconnaît par sa grande mosquée, des bâtisses et la case où le marabout avait élu domicile. Il y a aussi le grand Baobab « où Diéry Dior Ndella avait pris le départ pour aller rencontrer le gouverneur de Thiès », selon Fallou GUEYE, un des talibés du marabout qui ajoute que « le marabout est d’une simplicité extraordinaire car il est le grand bâtisseur de ce village qui est devenu un symbole, un monument dans la voie tracée par Serigne Touba. C’est l’adoration de Dieu qui est la raison principale de la fondation de la cité religieuse. Ces infrastructures sont l’aboutissement d’un périple de Serigne Lamine Bara Mbacké de 1990 à 2017. Son déplacement était motivé par sa volonté de se consacrer uniquement à l’adoration de Dieu et d’être au service du prophète Muhammad (PSL) et ses vénérés parents qui ont œuvré pour l’Islam dans ce pays qui était habité à l’époque par des analphabètes et des colonisateurs blancs. Cette belle cité est une récompense divine au marabout qui dès son jeune âge s’est détourné du luxe de Touba, Thiès et Dakar pour s’installer dans cette forêt perdue ».

En marge de la rencontre, Madické NDIAYE, un autre talibé du fondateur de Touba Diobass, est revenu sur les grands chantiers du marabout qui n’a jamais sollicité les services de l’Etat central pour se faire entendre comme il est de coutume dans notre pays. « Le marabout est très humble parce qu’il travaille sans bruit. C’est ce qui fait que tout le trouve ici. La preuve, pour construire la grande mosquée il n’a pas utilisé les médias pour la pose de la première, il a fait la pose de la première pierre lors de la prière de Korité et un an après, les travaux étaient terminés », raconte-t-il. A l’en croire, « Serigne Lamine Bara MBACKE préfère travailler dans la lucidité. Il ne demande à personne des sous pour les grands chantiers divins qu’il a entamés. Le marabout a fondé le village en 1990 alors qu’il était âgé de moins de 20 ans ».

Des chants religieux importants pour la communauté mouride se préparent à Touba Diobass. « Nous lançons un appel aux autorités pour venir appuyer ce petit-fils de Serigne Touba les 23, 24 et 25 Mars lors des grandes journées de « THIANT » dont les parrains sont des guerriers de l’Islam tels que Mame Diarra Bousso, Cheikh Ibra FALL et Serigne Mouhamadou Moustapha MBACKE. Il est bon de rappeler que des liens privilégiés existent entre Thierno Moctar TALL, représentant de la famille omarienne à Thiés et Serigne Lamine Bara MBACKE qui sont les véritables continuateurs des œuvres d’El hadj Oumar Foutiyou TALL et Serigne Touba », a dit Madické NDIAYE pour terminer.

Negoce

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…