Ablaye Sow dénonce un Scandale foncier sur le domaine publique maritime de Kayar. Le conseil départemental de Thies dirigé par Idrissa Seck pointé du doigt

C’est le cœur gros que le président de la Commission de l’Aménagement du territoire et des domaines du Conseil départemental de Thiès et les conseillers Nogaye Diop, Alioune Fall, Magatte Diaw et Khady Dione ont constaté sur la plage de Kayar une opération de terrassement et de lotissement sur 2 kilomètres. « Des individus ont posé des bornes de terrains de 20×20 dans une zone classée zone sensible et protégée par le Code de l’environnement ». Il considère que ces terrassements ne sont ni plus ni moins qu’ « une menace contre l’écosystème ». Ablaye Sow a cité Pape Moussé Diop qui, dit-il, a été nommé à la tête d’une commission ad hoc chargée des affaires maritimes pour le compte du président du Conseil départemental Idrissa Seck, lequel a délégué ses pouvoirs et prérogatives à son 1er vice-président Yancoba Diattara qui a institué cette commission clandestine ». Face à cet « acte de banditisme, nous nous érigeons en bouclier. L’article 34 du Code général des Collectivités locales sera visé pour demander le blâme des auteurs de cette forfaiture. Nous proposerons ensuite une délibération leur demandant de démissionner avant d’engager des poursuites contre les auteurs de ce crime odieux ». Selon Ablaye Sow, « le bureau du Conseil départemental n’est pas à sa première expérience. Outre, « les 11 millions qu’Idrissa Seck doit aux conseillers représentant des indemnités et des frais de déplacement », M. Sow pointe du doigt « les legs et dons que le Conseil a reçus et qui ne figurent pas dans les comptes administratifs 2014, 2015 et 2016 ».

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.