Accusé par les travailleurs de la fonderie de Keur Issa d’être l’instigateur principal des contestations, Eric répond

Au téléphone, M Eric dément son implication à cette histoire de fonderie mais précise que “sa résidence n’est pas une auberge mais un lieu d’habitation qu’il a loué à des espagnols” et que lui même a déménagé à Fandène où il mène tranquillement sa vie. En ce qui concerne la fonderie, il précise: “Si ce monsieur a reçu des autorisations tant mieux pour lui, si ce n’est pas le cas ce n’est pas à moi de décider de l’installation ou non d’une fonderie précise Eric, qui balaie d’un revers de main toutes ces accusations colportées par les travailleurs de la fonderie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.