BBY THIES

Affaire « Agir-Immo »: les députés Hélène Tine, Cheikhou Oumar Sy et…Seynabou Wade vont saisir le médiateur de la République et le Ministre des Finances

Affaire « Agir-Immo »: les députés Hélène Tine, Cheikhou Oumar Sy et…Seynabou Wade vont saisir le médiateur de la République et le Ministre des Finances

En dépit de la condamnation d’Abdoulaye Youssou Diagne par le Tribunal Correctionnel de Dakar pour escroquerie foncière, le Collectif des victimes de « Agir-Immo » vient d’enregistrer un renfort de taille dans le combat qui l’oppose à l’homme d’affaires et promoteur immobilier. En effet, les députés Hélène Tine, Cheikhou Oumar Sy, Seynabou Wade, Aboubacry Mbodj (Raddho)…ont promis ce vendredi, au cours d’une conférence de presse en compagnie des victimes, qu’ils vont saisir les autorités compétentes pour que justice soit faite.

« Nous interpellons le chef de l’Etat pour qu’il réagisse dans cette affaire », a indiqué, Hélène Tine, très remontée. Sa collègue, Seynabou Wade, ne dira pas le contraire. « S’il le faut, nous allons saisir le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et le médiateur de la République. En attendant, nous allons participer à la marche de lundi avant de savoir la stratégie à adopter », informe-t-elle.

Pour Hélène Tine, les hommes épris de justice ne peuvent rester indifférents au sort réservé à ces pères et mères de familles qui, des années durant, courent toujours derrière leur argent et les maisons.

« Nous allons rejoindre ce combat que vous menez depuis plusieurs années et nous battre à vos côtés pour que vous rentrez dans vos droits. C’est un scandale que des sénégalais prennent des prêts, des ménagères vendent des cacahuètes, que d’honnêtes citoyens donnent de leur salaire gagné dignement pour s’offrir un toit et qu’un individu veuille se l’approprier. Cela est inacceptable dans ce pays », peste, Hélène Tine qui appelle à une forte mobilisation pour dire « halte ».

Même son de cloche pour le député, Cheikhou Oumar Sy : « C’est grave et scandaleux. L’Etat doit agir parce que depuis des années, on a constaté qu’il y a des promoteurs vicieux qui sillonnent la diaspora pour faire croire aux compatriotes qu’ils ont des terrains à vendre alors que ce n’est pas le cas. A cause de la mauvaise régulation de l’Etat, le foncier est devenu une véritable bombe sociale au Sénégal », s’est offusqué pour sa part, le député de « Beuss Du Niakk.

Aboubacry Mbodj de la Raddho, n’en démordra pas. Aux côtés des parlementaires, il a réclamé à son tour, la justice dans sa plus grande fermeté pour le respect des droits des victimes.
(Actusen.com)

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…