octobre 18, 2017

AFRIQUE : Lancement d’une CAMPAGNE contre le fléau des FAUX médicaments

AFRIQUE : Lancement d’une CAMPAGNE contre le fléau des FAUX médicaments

Environ 10 % des médicaments qui circulent dans le monde sont faux, alerte l’Organisation mondiale de la santé. La contrefaçon touche principalement le net. Un médicament falsifié ou contrefait est un produit sans principe actif ou bien sous-dosé mais qui peut aussi contenir des substances toxiques.

Une campagne va être lancée à destination de l’Afrique pour informer le grand public sur le fléau des faux médicaments, souvent achetés dans la rue et qui peuvent « tuer », a annoncé la fondation française Chirac, qui a depuis 2008 pour objectifs principaux d’œuvrer en faveur de la paix, de l’environnement et de la santé. Cette campagne internationale de sensibilisation « en direction du grand public tout particulièrement africain »sera lancée le 14 septembre 2015 sur plusieurs grands médias présents sur ce continent. Avec le slogan « le médicament de la rue tue », cette campagne sera diffusée sous forme de spots radio et télé notamment sur la radio francophone internationale RFI, sur les chaînes de télévision France 24, TV5 Monde et les chaînes musicales Trace, selon la fondation.

10% des médicaments sont des faux

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 10 % des médicaments qui circulent dans le monde sont faux. La moitié des médicaments vendus sur internet sont contrefaits. Un médicament falsifié ou contrefait est un produit sans principe actif ou bien sous-dosé mais qui peut aussi contenir des substances toxiques. « La prise de faux médicaments peut entraîner une résistance accrue aux vrais médicaments, de nouvelles maladies, des handicaps ou la mort », explique la fondation. Celle-ci rappelle par exemple qu’on a, par le passé, retrouvé de l’antigel dans de faux sirops pour donner un goût sucré ou des poussières de peinture pour donner de la couleur aux produits.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.