BBY THIES

’’AL AMINE’’, LA PERSONNIFICATION D’UNE FILIATATION ET D’UN HÉRITAGE SPIRITUEL

’’AL AMINE’’, LA PERSONNIFICATION D’UNE FILIATATION ET D’UN HÉRITAGE SPIRITUEL
Serigne Abdoul Aziz Sy « Al Amine » a été naturellement désigné khalife général des tidjanes, suite au décès mercredi de Serigne Cheikh Ahmad Tidiane Sy « Al Makhtoum », son frère et prédécesseur dont il était également le porte-parole depuis 2012, date à laquelle celui-ci accéda au khalifat en remplacement de Serigne Mansour Sy « Borom Daara Ji », rappelé à Dieu la même année. Abdoul Aziz Sy « Al Amine » a reçu l’allégeance unanime des membres de la famille d’El hadj Malick Sy, jeudi, au lendemenain du décès de son frère et prédécesseur, à l’âge de 91 ans.
Désormais guide et maître d’une communauté regroupant l’une des principales confréries musulmanes au Sénégal, le nouveau khalife est auréolé de toute la légitimité théologico-académique requise, et même plus, pour s’être par exemple abreuvé aux mêmes sources de savoir que ses prédécesseurs, dont celle d’El Hadj Malick Sy. Serigne Babacar Sy, le renommé fils du patriarche, père de « Borom Daara Ji », mais aussi de « Al Makhtoum » et « Al Amine », a servi de continuum intellectuel pour la préservation de l’héritage intellectuel, théologique et mystique de ce vénéré hagiographe du prophète Mohamed (PSL).
Sitôt intrônisé 6e khalife, le jusque-là porte-parole de la famille d’El Hadj Malick Sy ne s’y est pas trompé, en déclarant vouloir assumer la charge de khalife général avec l’aide divine et celle de ses vénérés parents pour « accompagner » les fidèles tidianes sur la voie de Dieu, non sans se réjouir du « soutien total » de tous ses frères et de la famille Sy.  « Je suis assis à la place de mes prédécesseurs. Un jour viendra, je quitterai cette même place par la volonté de Dieu. Aujourd’hui, je suis le patriarche de la famille et voir même des Moukhadams tidianes », a-t-il dit.
Il ne fallait pas s’attendre à moins de la part de celui qui a été porte-parole de Serigne Abdoul Aziz Sy « Dabakh », Serigne Mansour Sy et Serigne Cheikh Ahmad Tidiane Sy « Al Makhtoum », trois figures d’une éminence intellectuelle et religieuse affirmée, qu’il a servi en personnifiant les tendances et les vertus de leur règne. Abdoul Aziz Sy Al Amine, 89 ans, était devenu au fil du temps et suivant les destins individuels de ces trois derniers khalifes, le gardien du temple de la noblesse intellectuelle et religieuse représentée par la famille El Hadji Malick Sy.
Il en est devenu le « guide pratique » – heureuse formule du quotidien sénégalais Enquête -, la clef de compréhension d’une obédience représentative au plus haut point de l’islam soufi, si caractéristique des confréries sénégalaises dont il est à la fois la synthèse et le futur. Après avoir fait ses premières classes auprès de Serigne Alioune Guèye en même temps que ses frères, Serigne Mansour et Serigne Cheikh, le nouveau khalife fut recueilli très tôt par son père Serigne Babacar Sy qui en a fit son confident et son bras droit chargé de gérer les affaires familiales et l’intendance.
Abdoul Aziz Sy Dabakh Malik l’a aussi désigné à son tour porte-parole. Il l’a toujours demeuré jusqu’à sa désignation comme khalife, ses prédécesseurs passant en le confirmant à cette station stratégique. Il à ce titre contribué à l’ouverture de la tarikha vers le pouvoir temporel, ce qui lui a permis de maîtriser parfaitement les réalités profanes du monde et de s’intéresser à l’occasion à la marche du pays.  D’où les prises de position et interventions très souvent salutaires, quelquefois incomprises de celui qui avait déjà été à l’origine de la création du COSKAS, le comité d’organisation au service de Khalifa Ababacar Sy.
Autrement considéré comme le « mouvement permanent d’avant-garde de la famille Sy », le COSKAS était né en 1968 d’une situation précise résultant d’une révolte des étudiants et des travailleurs. Le gouvernement ne pouvant envoyer suffisamment d’agents de sécurité à Tivaouane, »Al Amin » eut l’idée avec un ami de monter une structure de jeunes dédiés aux services d’ordre et aux tâches liées à l’organisation de manifestations religieuses telles que le Maouloud commémorant l’anniversaire de la naissance du prophète Mohammed (PSL).
Source :  APS
Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…