août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

« Aliou Cissé, coach des Lions, je ne comprends plus mon pays et son football »

« Aliou Cissé, coach des Lions, je ne comprends plus mon pays et son football »

’Aliou Cissé, coach des Lions, je ne comprends plus mon pays et son football. Qu’a-t-il fait? Même Zidane est allé apprendre son métier d’entraîneur’’, a souligné l’ancien attaquant du DUC plus connu sous le sobriquet de Blindé.

Parlant du choix porté sur le capitaine de Lions à la CAN et au Mondial 2002, Blindé a laissé entendre que  »c’est comme une victoire de la voie publique ».

‘’Il a fallu que ça pousse dans les radios et dans les télévisions et surtout qu’il y a le lobby des joueurs de 2002 pour que la Fédération tranche en sa faveur’’, a commenté l’ancien attaquant.

Après, le Sénégal, Malck Ndione a évolué au Koweït (Kazma), en Arabie Saoudite (Al Shabab) et au Qatar (Gharafa).

Meilleur buteur du championnat national en 1998 avec 14 réalisations, Ndione a appelé la Fédération sénégalaise de football (FSF) à se méfier de ‘’certains commentateurs et pseudo analystes’’ toujours présents sur les plateaux des radios et des télévisions.

‘’C’est au Sénégal seulement que je vois des gens titulaires d’une simple licence C se permettre d’analyser des matchs à la tHélévision’’, dit-il, s’insurgeant contre ceux appelés la génération 2002.

‘’Cette génération 2002 pense qu’elle doit dire qui élire ou qui enlever’’, se plaint-il. Selon lui, s’ils étaient aussi bons, ils seraient toujours au service de leurs anciens clubs ».

‘’L’homme blanc n’est pas fou. Il va toujours vers son intérêt. S’ils étaient bons leurs anciens clubs les auraient gardés en demandant leur reconversion’’, a-t-il commenté.

Il les appelle à aller se former comme les grands footballeurs dont Zindine Zidane qui a décidé de faire carrière comme entraîneur.

Depuis la fin de sa carrière de joueur, Malick Ndione informe travailler avec l’équipe de jeunes d’Al Shabab (Koweït) avec pour ambition de venir servir son pays.

‘’Je prendrais le temps qu’il faudra pour me former’’, a dit l’ancien attaquant international qui rappelle avoir été sélectionné à quatre reprises à la fin des années 1998 avec Amsatou Fall.

Il estime que c’est ce technicien suivi par l’Allemand Peter Schnittger qui a lancé définitivement le renouveau du football sénégalais, à la fin des années 90 et au début des années 2000.
Aps

’Aliou Cissé, coach des Lions, je ne comprends plus mon pays et son football. Qu’a-t-il fait? Même Zidane est allé apprendre son métier d’entraîneur’’, a souligné l’ancien attaquant du DUC plus connu sous le sobriquet de Blindé.

Parlant du choix porté sur le capitaine de Lions à la CAN et au Mondial 2002, Blindé a laissé entendre que  »c’est comme une victoire de la voie publique ».

‘’Il a fallu que ça pousse dans les radios et dans les télévisions et surtout qu’il y a le lobby des joueurs de 2002 pour que la Fédération tranche en sa faveur’’, a commenté l’ancien attaquant.

Après, le Sénégal, Malck Ndione a évolué au Koweït (Kazma), en Arabie Saoudite (Al Shabab) et au Qatar (Gharafa).

Meilleur buteur du championnat national en 1998 avec 14 réalisations, Ndione a appelé la Fédération sénégalaise de football (FSF) à se méfier de ‘’certains commentateurs et pseudo analystes’’ toujours présents sur les plateaux des radios et des télévisions.

‘’C’est au Sénégal seulement que je vois des gens titulaires d’une simple licence C se permettre d’analyser des matchs à la tHélévision’’, dit-il, s’insurgeant contre ceux appelés la génération 2002.

‘’Cette génération 2002 pense qu’elle doit dire qui élire ou qui enlever’’, se plaint-il. Selon lui, s’ils étaient aussi bons, ils seraient toujours au service de leurs anciens clubs ».

‘’L’homme blanc n’est pas fou. Il va toujours vers son intérêt. S’ils étaient bons leurs anciens clubs les auraient gardés en demandant leur reconversion’’, a-t-il commenté.

Il les appelle à aller se former comme les grands footballeurs dont Zindine Zidane qui a décidé de faire carrière comme entraîneur.

Depuis la fin de sa carrière de joueur, Malick Ndione informe travailler avec l’équipe de jeunes d’Al Shabab (Koweït) avec pour ambition de venir servir son pays.

‘’Je prendrais le temps qu’il faudra pour me former’’, a dit l’ancien attaquant international qui rappelle avoir été sélectionné à quatre reprises à la fin des années 1998 avec Amsatou Fall.

Il estime que c’est ce technicien suivi par l’Allemand Peter Schnittger qui a lancé définitivement le renouveau du football sénégalais, à la fin des années 90 et au début des années 2000.
Aps

’Aliou Cissé, coach des Lions, je ne comprends plus mon pays et son football. Qu’a-t-il fait? Même Zidane est allé apprendre son métier d’entraîneur’’, a souligné l’ancien attaquant du DUC plus connu sous le sobriquet de Blindé.

Parlant du choix porté sur le capitaine de Lions à la CAN et au Mondial 2002, Blindé a laissé entendre que  »c’est comme une victoire de la voie publique ».

‘’Il a fallu que ça pousse dans les radios et dans les télévisions et surtout qu’il y a le lobby des joueurs de 2002 pour que la Fédération tranche en sa faveur’’, a commenté l’ancien attaquant.

Après, le Sénégal, Malck Ndione a évolué au Koweït (Kazma), en Arabie Saoudite (Al Shabab) et au Qatar (Gharafa).

Meilleur buteur du championnat national en 1998 avec 14 réalisations, Ndione a appelé la Fédération sénégalaise de football (FSF) à se méfier de ‘’certains commentateurs et pseudo analystes’’ toujours présents sur les plateaux des radios et des télévisions.

‘’C’est au Sénégal seulement que je vois des gens titulaires d’une simple licence C se permettre d’analyser des matchs à la tHélévision’’, dit-il, s’insurgeant contre ceux appelés la génération 2002.

‘’Cette génération 2002 pense qu’elle doit dire qui élire ou qui enlever’’, se plaint-il. Selon lui, s’ils étaient aussi bons, ils seraient toujours au service de leurs anciens clubs ».

‘’L’homme blanc n’est pas fou. Il va toujours vers son intérêt. S’ils étaient bons leurs anciens clubs les auraient gardés en demandant leur reconversion’’, a-t-il commenté.

Il les appelle à aller se former comme les grands footballeurs dont Zindine Zidane qui a décidé de faire carrière comme entraîneur.

Depuis la fin de sa carrière de joueur, Malick Ndione informe travailler avec l’équipe de jeunes d’Al Shabab (Koweït) avec pour ambition de venir servir son pays.

‘’Je prendrais le temps qu’il faudra pour me former’’, a dit l’ancien attaquant international qui rappelle avoir été sélectionné à quatre reprises à la fin des années 1998 avec Amsatou Fall.

Il estime que c’est ce technicien suivi par l’Allemand Peter Schnittger qui a lancé définitivement le renouveau du football sénégalais, à la fin des années 90 et au début des années 2000.
Apsu

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…