août 16, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

APR THIES: Lamine Aysa Fall invite Thierno Alassane Sall à jouer pleinement son rôle de coordonnateur du parti

Dans cette lettre , Lamine Ndiaye Responsable politique à Thies Nord dénonce la léthargie de l’APR à Thies…Et dit tout haut ce que tous les apéristes de Thies dénoncent actuellement tout bas

APR THIES: Lamine Aysa Fall invite Thierno Alassane Sall à jouer pleinement son rôle de coordonnateur du parti

Gouverner, c’est prévoir. Prévoir permet d’écarter les aléas, ou de ne pas avoir à assumer les errements des autres ! Après avoir confirmé Monsieur Augustin TINE, Ministre des Forces Armées, coordinateur des actions politiques à l’échelle du département de Thiès, le Président Macky SALL a cru bon, pour apaiser l’atmosphère dans la capitale du Rail, de nommer le Ministre Thierno Alassane SALL à la tête de la Commune. Mais, ce dernier a-t-il une vue assez claire sur ses atouts corrélés aux enjeux politiques à Thiès ? Est-il réellement conscient de ce séparatisme de retour en filigrane émaillant l’essentiel de ses actes politiques depuis qu’il a décidé de militer à Thiès ?

La politique est l’art de l’adjonction des singularités a-t-on coutume de dire chez nous. L’Alliance pour la République compte trois types de militant : ceux qui sont reconnus responsables de fait par la base et par les instances du parti, parce qu’ils occupent un « poste de responsabilité politique » ; ceux qui sont reconnus responsables par la base et qui l’assument pleinement par leur implication dans les actions de recherches collectives de sorties de crises avec les populations, mais qui ne jouissent pas d’un poste politique ; ceux qui n’ont ni responsabilité à la base ni aucune prétention à en gérer, mais qui sont mus par leur amour du Parti et de son leader national. Bien évidemment, nous laisserons aux autres le soin de nous insérer dans une catégorie. Et pour cause…

Nous retiendrons avec le Président Macky SALL, notre leader sans complexe, à qui nous avions dédié quelques lignes dans un texte littéralement inspiré par ses qualités (cf. « Qui est vraiment cet homme, le Président de l’APR », article paru dans LE SOLEIL du vendredi 18 Septembre 2015, page 5), qu’il n’existe pas d’autres catégories de militants. Il n’existe pas non plus pour lui, ces sobriquets du genre « militants de première heure » ou de la « vingt-cinquième heure », encore moins de « transhumant ». Pour le Président Macky SALL, toute personne agissant activement en faveur du déploiement du potentiel de l’APR, du maillage du territoire national et de la massification du Parti, et du triomphe politique de l’idéale APR est un militant digne de respect et d’admiration : un militant tout court. Et cela est fonction des dispositions et attitudes de chacun, indépendamment de toute séquence temporelle consacrée à la vie du Parti.
Plus de trente mois après les élections locales, un parfum de ghettoïsation progressive de l’APR se fait toujours sentir. Les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets, cela a de quoi effrayer. Lorsqu’à Thiès, durant les élections de 2014, tous les sympathisants du Ministre Thierno Alassane SALL avaient trouvé refuge dans des listes dites « parallèles », nous l’avions dénoncé et avions même appelé à sa démission. Aujourd’hui encore, nous sommes prêts avec autant de véhémence et de fermeté, à combattre cette attitude que nous trouvons suicidaire et pas courageuse. Naturellement, les Thiessois comprendront que ce ne sera point par désir de plonger dans un duel fratricide contre un quelconque militant, a fortiori contre un aussi grand responsable. Ce ne sera que par devoir de défense des intérêts de notre jeune et grand parti que nous le ferons. Le salut de l’APR n’est ni dans la division ni dans la dispersion des forces, mais dans l’union sacrée de ses différents bases et responsables à Thiès.

A la question « peut-on reprocher au Ministre Thierno Alassane SALL de vouloir placer ses hommes, même si ces derniers sont presque invisibles sur le terrain socio-politique ? », nous laisserons la réponse à l’intéressé. A ce sujet, la seule incompréhension que nous ne sommes pas parvenus à surmonter réside dans le double fait qu’il ne veuille toujours pas se résoudre à fédérer tous les responsables reconnus sur et par le terrain politique et qu’il verse dans l’ignorance de bonne foi en menant des activités dans les quartiers sans même y associer les vrais responsables locaux. Nous n’avons vraiment pas besoin de réinventer la roue en l’espèce. S’appuyer sur les responsables sur place et ne pas s’exercer à en créer d’autres est plus efficace et cela peut constituer un gain de temps considérable. Contrairement à ce que pensent beaucoup de militants, l’APR est implicitement bien structurée, car à la base, chacun sait qui est qui, et qui représente quoi ; et lorsqu’arrivera l’heure de la détermination, les populations en général et les militants en particulier pourront eux-mêmes indiquer ceux-là même qui ne les ont jamais abandonnés. La politique est une histoire de terrain, de « quartier » ou de périmètre, pour utiliser un langage bien militaire. Nous défendrons notre périmètre, quoiqu’il advienne, en continuant de faire corps avec la base pour mieux faire face, avec elle, aux difficultés et sollicitations complexes du quotidien.

Nous avons longtemps été seuls sur le terrain et cela ne nous a pas arrêté. C’est donc avec regret que nous assistons à ce moment, à « la création » tous azimuts de responsables susceptibles de saper la dynamique et la cohésion au niveau des militants. Or, au niveau actuel de l’évolution de notre parti, la démarche qui sied le mieux, c’est la promotion de pôles de responsabilités capables, en un temps record, de mobiliser et de mettre en branle le maximum de population possible, dans un espace géographique donné. Cela permettrait également à chaque responsable de remporter sans ambages les élections au niveau de son centre de vote. Au soir des joutes électorales de juillet prochain, le Ministre Thierno Alassane SALL devrait plus jubiler pour une victoire de l’APR sur toute l’étendue de la circonscription électorale de la Commune de Thiès, plutôt que d’avoir à se targuer de remporter la mise dans son bureau de vote. Sommes-nous réellement conscients que c’est la somme des victoires de nos responsables dans chaque centre de vote qui déterminera la victoire finale ?

Dès lors, au lieu de renforcer les vrais responsables identifiés à la base en les accompagnant dans leurs différentes activités devant mener à la fédération de l’ensemble des forces et ressources humaines existantes dans chaque unité électorale, des tentatives de déstabilisation de certains responsables sont notées ça et là, dans la plus grande discrétion et la plus sourde sournoiserie. Mais, pour atteindre quels objectifs ? Le Ministre Thierno Alassane SALL, malgré les multiples défections enregistrées dans son plus proche entourage, conserve intactes les chances de réussite de sa mission de coordination des activités politiques de l’APR au sein de la Commune de Thiès. Encore faudrait-il qu’il sache que le parti à la création de laquelle il a pris part, constitue un tout multiforme, et qu’il faut ce TOUT pour mettre une majorité confortable de sièges de député entre les mains du Président Macky SALL à l’issue des prochaines législatives. C’est justement en réunissant les parties qu’on arrive à ce TOUT VICTORIEUX. Choisir la voie de l’intronisation individualisée de « responsables créés maladroitement » au gré d’un rassemblement non pas d’électeurs favorables, mais de simples habitants d’un quartier, est un pari risqué. Etre responsable ne se décrète pas, d’autant que la conscience des responsabilités ne naît pas ex nihilo. Cela se sécrète.

Pour l’heure, nous attendons toujours que les indications du Président Macky SALL, Président de l’APR soient suivies. Et sous ce rapport, les rencontres sectorielles entre le nouveau coordinateur de la Commune de Thiès et chaque responsable devaient connaître leur épilogue, des tâches de finalisation du maillage communal et de remobilisation des troupes (à l’instar du Département) définies, et des plans d’animation des quartiers clairement élaborés. Le mois de juillet frappe déjà à nos portes, et l’armée qui devra chasser définitivement Idrissa SECK de l’Assemblée Nationale n’a pas encore pris ses marques à Thiès.
Monsieur le Ministre, il est temps d’agir !

Lamine NDIAYE dit Lamine Aysa FALL
Militant de l’APR
Coordonnateur Bennoo Bokk Yaakaar/ Thiès-nord

thiesinfohalf

4 Comments

  1. Sympathisant

    Cher(e)(s) Camarade(s) à mon opinion je pense qu’il doit pas de disparate entre des gens animés de bonne foi pour dire les choses très sincèrement avec exactitudes et sans parti pris. Se faisant, nous devons accepter les critiques pour mieux parfaire nos réalisations.
    ‘Un conseil: à propos des réseaux sociaux; il ne faut jamais avoir peur de ses canaux là car il faut toujours chercher à être là où les gens sont’. Lamine Ayssa, c’est quelqu’un d’ouvert et accessible à tous les niveaux. Nous connaissons que les Ténors, à demi mot ils se comprennent; laissons les jouer leur rôle pleinement, c’est ça la réalité. Merci cher(e)(s) camarade(s)

    Reply
  2. PATHE KEBE

    A travers les moyens de communiquer certains responsables de l’APR démontre à chaque fois leurs irresponsabilités. C’est à travers les réseaux sociaux que vous osez communiquer avec vos camarades de parti surtout avec des questions aussi sensible. Etes – vous vraiment un responsable. Dénigrer votre camarade de parti surtout à travers les médias est-il responsable. Je vous demande de cogiter sur  » ETRE UN RESPONSABLE ». Quand au ministre Thierno Alassane Sall ses portes sont grandement ouvertes à tous les militants de l’APR même endors de Thiès.

    Reply
  3. Sympathisant

    Appelons le chat par son nom véritable en tant que politique nous devons bannir le parachitage et être sincère sur nos démarches de tous les jours. Rappelons le ladage woloff qui dit ‘béye baboune doundé’ cela est inacceptable à tous les points de vue. Lamine Ayssa avait gagné son fief au niveau de Thiès Nord, donc quelqu’un qui mérite une attention particulière. Thiès est une zone très vaste avoir un responsable de cette pointure n’est pas donner à n’importe quel parti politique. Donner une tâche politique est plus facile que d’attribuer une fonction par exemple nommé à la tête de la commune pour le compte de l’APR à Monsieur Sall n’est pas pas bien définit, par contre nommé quelqu’un coordonnateur de l’APR à Thiès est beaucoup plus facile à comprendre. En politique il doit pas y avoir de grades nous devons nous considérer comme des camarades. Maintenant cette camaraderie vous avez un et un responsable au niveau de la base ce dernier a la voix la plus haute de tous. Et moi la solution que j’ai est de choisir un jour de rencontre chaque semaine et à tour de rôle dans les permanences de toute la région deThiès. Faire la formule décentralisée de Son Excellence le Président SALL. Et comme ça ensemble vous allez mettre les stratègies ensemble pour l’intérêt de l’APR. A bon entendeur salut…

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…