août 17, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

ATHLETISME : Cinq (5) Africains à SUIVRE aux Mondiaux de PEKIN

ATHLETISME : Cinq (5) Africains à SUIVRE aux Mondiaux de PEKIN

L’Algérien Taoufik Makhloufi, le 8 août 2012, à Londres. Les championnats du monde d’athlétisme se déroulent du 22 au 30 août à Pékin. Au total, près de 2.000 athlètes défendront les couleurs de leurs pays. Aux côtés des Usain Bolt, Mo Farah et autres Renaud Lavillenie, cinq Africains ambitieux qui peuvent rêver à un joli tableau des médailles.

Asbel Kiprop (Kenya, 1.500m)

Champion du monde en 2011 et en 2013, Asbel Kiprop vient à Pékin pour gagner. Ses performances récentes, notamment à Monaco ou à Londres, le prouvent: le Kényan n’est pas là pour rigoler. A 26 ans, Kiprop semble au sommet de sa forme. Et rien, si ce n’est une faute tactique, n’apparaît en mesure de contrecarrer ses plans. Surtout pas l’Américain Matthew Centrowitz ou le Djiboutien Ayanleh Souleiman. Même son compatriote Silas Kiplagat semble également un cran en deçà de celui qui vient tout juste de signer la troisième performance de tous les temps en 3’26 »69, un chrono ahurissant qui le place derrière les légendes Hicham El-Guerrouj et Bernard Lagat.

Murielle Ahouré (Côte d’Ivoire, 200m)

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce devrait se concentrer sur le 100m, ouvrant grand la porte à sa rivale ivoirienne, sur 200. La championne d’Afrique vise donc plus haut qu’en 2013, lorsqu’elle avait terminé 2e sur 100 et sur 200m. A 27 ans, Murielle Ahouré n’a pourtant pas rassuré récemment, ces derniers résultats dans la Ligue de Diamant laissant à désirer. Mais son talent est aussi indéniable que son style est atypique. A Pékin, elle aura l’occasion de prouver qu’elle a tout d’une grande.

Genzebe Dibaba (Ethiopie, 1.500 et 5.000m)

Genzebe Dibaba s’est fait un prénom, cet été à Monaco, en suivant les traces de sa grande soeur, Tirunesh. Avec un record du monde à 3’50 »07 sur 1.500m, l’Ethiopienne s’avance à Pékin comme LA grande favorite de la distance. Signe de sa confiance, elle s’attaque à un doublé inédit. «Je rêve et je ne pense qu’à battre des records», avait-elle d’ailleurs assuré en Principauté. Une belle performance aux Mondiaux de Pékin ne pourrait que servir Genzebe, 24 ans, en vue des Jeux olympiques de Rio en 2016.

Julius Yego (Kenya, javelot)

Longtemps apanage des Nordiques et Européens de l’Est, le javelot s’est ouvert au monde: à 26 ans, le Kényan Julius Yego s’est fait un nom dans l’athlétisme mondial en signant tout simplement la meilleur performance mondiale depuis 2006 avec un jet à 91,39m. Le double champion d’Afrique (2013, 2014) s’annonce donc comme un sacré concurrent pour le champion olympique trinidadien Keshorn Walcott. Mais Yego refuse de s’enflammer. « Le fait de détenir le record de la Ligue de Diamant ne fait pas de moi un favori », calme un « YouTube Man », son surnom, qui détonne au milieu des fondeurs.

Taoufik Makhloufi (Algérie, 800m et 1.500m)

Qualifié pour le 800 et le 1500m, Taoufik Makhloufi a décidé de se concentrer sur la plus longue distance. « A Londres, j’ai profité de l’effet de surprise car personne ne m’attendait à ce niveau. Maintenant, il faut que je confirme face aux meilleurs mondiaux. Pour cela il faut que je relâche la pression autour de moi pour offrir au peuple algérien une nouvelle médaille sur 1500m», a promis celui qui vient de signer la deuxième meilleure performance mondiale de l’annéeet son meilleur temps personnel sur 1500 m au meeting de Monaco.

Source : RFI

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…