août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

ATHLETISME : Des Mondiaux RECORDS pour l’Afrique grâce au Kenya

ATHLETISME : Des Mondiaux RECORDS pour l’Afrique grâce au Kenya

Le Kényan Asbel Kiprop.     Le Kenya est devenu le tout premier pays d’Afrique à finir en tête du classement des nations en Championnats du monde d’athlétisme, ce 30 août à Pékin. Ces Mondiaux 2015 sont une édition record pour l’Afrique, avec 32 médailles dont 12 en or.

Les Championnats du monde 2015 marquent-ils un tournant dans l’histoire de l’athlétisme ? Pour la première fois, un pays d’Afrique a terminé en tête du classement des nations. Il s’agit du Kenya qui, avec 16 médailles dont 7 en or, a devancé la Jamaïque (12 breloques dont 7 dorées).

Autre fait inédit, ni les Etats-Unis, ni la Russie ne finissent sur l’une des deux premières marches du podium. Les Américains sont troisièmes avec 18 médailles dont 6 en or et les Russes seulement neuvièmes avec 4 petites médailles dont deux titres mondiaux.

Assiste-t-on à l’émergence d’une nouvelle hiérarchie en athlétisme ? Les mois à venir le confirmeront, si aucun(e) athlète n’est déclassé suite à un contrôle antidopage positif, comme c’est souvent arrivé ces dernières années. La suspicion plane pour le moment sur le Kenya, pointé du doigt par des médias européenset suspecté suite aux contrôles positifs de deux athlètes avant ces Mondiaux 2015.

Le Sénégalais Lamine Diack, désormais ex-président de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf), a prévenu : « On veut diaboliser le Kenya. » Même s’il a reconnu un risque, un micro de Christophe Jousset : « Le Kenya n’a pas les moyens de faire tout ce qu’il faut pour lutter contre le dopage, je le clame depuis des années. Il faut leur créer la possibilité d’avoir une agence nationale de lutte antidopage, comme cela existe dans beaucoup de pays. »
Record de médailles pour l’Afrique

En attendant, cette 15e édition est celle de tous les records ou presque pour l’Afrique. Avec 32 médailles remportées, dont 12 en or, les représentants du continent ont fait mieux qu’aux Mondiaux 2013 et 2011 (29 médailles dont 9 en or). Huit pays ont placé des athlètes sur le podium : le Kenya, l’Ethiopie, l’Afrique du Sud, l’Erythrée, l’Egypte, la Tunisie, le Maroc et l’Ouganda. C’est aussi bien qu’en 2013, 2003, 1997 et 1995.

A noter tout de même les fortes disparités continentales. Les pays d’Afrique de l’Est ont décroché 81% des médailles du continent. L’Afrique du Nord et l’Afrique australe se partagent le reste. L’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest achèvent en revanche ces Mondiaux 2015 sur un zéro pointé…

Une dernière journée prolifique pour l’Afrique à Pékin

Si l’Afrique a tant brillé durant ces Mondiaux 2015, c’est aussi grâce à une dernière journée en fanfare à Pékin. Les Nigérianes ont certes fini 5es de la finale du relais 4×400 mètres. Mais les courses de demi-fond et de fond ont encore été dominées par les Est-Africaine(e)s.

Sur 1.500 mètres, Asbel Kiprop et son compatriote Elijah Manangoi ont ainsi devancé de justesse le Marocain Abdelaati Iguider, troisième, et surtout l’Algérien Taoufik Makhloufi, champion olympique de la distance, quatrième cette fois.

Sur 5.000 mètres féminin, c’est un triplé de l’Ethiopie. Almaz Ayana a battu Senbere Teferi et surtout sa grande rivale Genzebe Dibaba, troisième. Les quatre suivantes au classement sont kényanes… En marathon, une autre Dibaba s’est en revanche imposée. Mare Dibaba a battu d’une seconde la Kényane Helah Kiprop. A noter enfin, le bronze de Sunette Viljoen en lancer du javelot, comme en 2011. Il ne manque plus qu’une médaille olympique à l’expérimentée sud-africaine.

Source : RFI

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…