BBY THIES

ATTAQUE DU CORTÈGE PRÉSIDENTIEL A L’UCAD : Anna Sémou Faye exclut toute DÉFAILLANCE policière

ATTAQUE DU CORTÈGE PRÉSIDENTIEL A L’UCAD : Anna Sémou Faye exclut toute DÉFAILLANCE policière

L’attaque du cortège présidentiel à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar n’émane pas d’une défaillance dans le système de renseignement de la police. Penser ainsi est une méconnaissance de la profession. C’est l’avis de la directrice générale de la police nationale, Anna Sémou Faye, qui présidait hier, mercredi 5 août, les rencontres hebdomadaires de l’Ecole nationale de police.  

La directrice générale de la Police nationale, Anna Sémou Faye, n’est pas d’avis que l’attaque du cortège présidentiel à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), la semaine dernière, résulte de manquements dans les renseignements généraux de la police. Répondant à la question des journalistes hier, mercredi 5 août, dans le cadre des rencontres hebdomadaires initiées par sa structure, elle a soutenu que «lorsqu’on n’est pas un professionnel de la sécurité on peut facilement se faire embarquer dans des analyses qui ne sont pas toujours objectives». Au contraire, elle a tenu à saluer le travail de ses agents qui, trouve-t-elle, «ont fait l’objet d’une abnégation et de retenue pour gérer la visite du président de la République. Certes, elle reconnait qu’il y a eu des incidents mais, ajoute-t-elle, «ils ont été rapidement circonscrits et n’ont pas pu empêcher au président de la République de dérouler sa visite».

Revenant sur le meurtre de Ndiaga Ndiaye, suite à une bavure policière à Grand Yoff, Anna Sémou Faye a salué l’enquête menée par la Division des investigations criminelles (Dic). Ainsi, vue que l’agent incriminé est présenté au procureur, elle n’a pas voulu se pencher sur le fond du dossier.

La directrice générale de la Police nationale, Anna Sémou Faye s’est exprimée dans le cadre des «mercredis de la Police». Des rencontres d’échanges initiées par sa structure et qui visent, à son avis, à mener une réflexion commune sur les phénomènes qui interpellèrent les forces de sécurité. Le but visé à travers celles-ci, soutient Anna Sémou Faye, est d’améliorer l’exercice du maintien de la sécurité dans ce contexte marqué par de fortes menaces terroristes.

 

 

Source : Sud Quotidien et Seneplus

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage