juillet 22, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Barack Obama RECONNAÎT le rôle des États-Unis dans L’APPARITION de l’EI et met en garde Donald Trump

Barack Obama RECONNAÎT le rôle des États-Unis dans L’APPARITION de l’EI et met en garde Donald Trump
BBY THIES

Barack Obama a reconnu que son pays était impliqué dans l’apparition du groupe État islamique. Cette idée a déjà été énoncée par le président syrien Bachar el-Assad et d’autres hommes politiques, y compris le successeur d’Obama Donald Trump. Le président sortant des États-Unis Barack Obama estime que dans la lutte contre le groupe terroriste État islamique, les autorités américaines n’ont pas répété les erreurs commises en 2003 lors de l’invasion de l’Irak.

« Quand nous avons réfléchi à notre réponse (aux actions de l’EI), nous avons refusé de répéter certaines erreurs commises lors de l’invasion de 2003 (de l’Irak par l’armée américaine) qui avaient contribué à donner naissance à l’organisation devenue État islamique », a déclaré Barack Obama dans son discours sur la lutte contre le terrorisme prononcé mardi 6 décembre en Floride. M. Obama a expliqué qu’au lieu de recourir à leurs propres forces dans la lutte contre Daech, les États-Unis ont mis l’accent sur le soutien des formations locales et ont créé une coalition internationale réunissant environ 70 pays.

En résultat, plus de 16 000 raids aériens ont été menés contre les terroristes, ces derniers ont perdu plus de la moitié des territoires contrôlés, leur moral est en berne et la population locale leur tourne le dos. Barack Obama constate que les terroristes affirment combattre au nom de l’islam, tout en appelant à ne pas assimiler la lutte contre le terrorisme à la lutte contre une religion concrète. « Si nous agissons comme si c’était une guerre entre les États-Unis et l’islam, non seulement nous allons perdre davantage d’Américains dans des attaques terroristes, mais aussi nous perdrons de vue les principes que nous prétendons défendre », a-t-il signalé en s’adressant apparemment au président élu Donald Trump qui entrera en fonction en janvier 2017.

Rappelons, au passage, que lors de sa campagne électorale, Donald Trump s’en est pris violemment aux musulmans et que les attaques xénophobes se sont multipliées au lendemain de sa victoire électorale. Il est à noter que précédemment, Donald Trump avait plusieurs fois accusé Barack Obama d’avoir créé Daech. « Daech tient en estime Obama. Celui-ci est le fondateur de Daech. Il a créé Daech », a-t-il déclaré, ajoutant que l’ex-secrétaire d’État Hillary Clinton était sa cofondatrice.

Mme Clinton, pour sa part, a qualifié Donald Trump de « meilleur recruteur de Daech » suite à ses propos sur l’intention d’interdire aux musulmans l’entrée des États-Unis. En octobre, le président syrien Bachar el-Assad a signalé  que « Daech avait été créé en Irak sous la supervision américaine » et que « les Américains avaient joué un rôle, direct ou indirect, dans la création de Daech ». Il y a deux (2) ans, en novembre 2014, le parlementaire russe Alekseï Pouchkov a accusé les États-Unis de connivence dans la création de Daech. « Daech n’est pas issu du néant, il est le résultat de l’activité consciente et finalisée de plusieurs États du Golfe, complices des États-Unis, et des États-Unis eux-mêmes, qui ont financé tous ceux qui étaient animés par l’idée de renverser Bachar el-Assad », a déclaré le parlementaire russe.

thiesinfohalf

1 Comment

  1. Rachid ELAÏDI

    https://a.clyp.it/5rnmpzp3.mp3

    ‘…nous avons refusé de répéter certaines erreurs  .’ disait Obama ,dans sons discours du mardi 6 décembre 2016 et plus loin loin ‘…Si nous agissons comme si c’était une guerre entre les États-Unis et l’islam…’ comme dit un proverbe marocain ,su tu divorce avec votre femme ,ne lui montre surtout ,pas sa maison paternelle’ et donc à Obama de s’occuper, actuellement,de corriger ces tirs d’antan, puisqu’il est encore président, à commencer par reconnaître l’État Palestine. Il s’agit d’un très bon contre poids contre DAESH et les sentiments de xénophobie et du racisme à l’intérieur des USA et au niveau de la politique internationale . Et de toute façon Trump n’écoutera pas ces conseils . Il est donc encore temps d’appliquer son leitmotive ‘yes we can’ ,car après, les arabes et le monde musulman seront diront avec force et conviction ‘لا تشتري العبد إلا والعصا معه’ qui était une poésie arabe quand il existait le souk des esclaves et qui d’une certaine manière existe encore en Mauritanie !. Pour eux comme pour la plupart des minorités musulmanes qui vivent en occident Obama a déçu et on l’avait prévenu des lobbys juifs qui le détourneront ,avec Kerry aux affaires étrangères les juifs étaient tranquilles et avant de le nommer ,les lobbys pro-juifs avaient une méthode qui consistaient à ce que Natanyaou ,téléphonait ,chaque jour à Obama, jusqu’à ce que ce dernier a cédé et a offert le poste sensible de la politique étrangère et en particulier les affaires du monde arabe à un juif pro-Israël…et donc,Israël a le feu vert des lobbys américains pro-juif de continuer à exercer leur politique ségrégationniste à l’égard des palestiniens et à les expulser vers la Jordanie ,donc l’autre plan politique pour la résolution de la question juif …et donc,qui peut les arrêter ? Le protecteur ,y va de soi ,donc Obama peut jouer cette carte qui est approuvé par l’ancien président Carter et par tous les anciens présidents car aussi ,seul le président en exercice peut le faire et il est le seul ou toute l’attention des lobbys juifs est activée pour le détourner. Car ,le président des USA fait le point commun de tous les lobbys pro-Israël à maîtriser ses mouvements psychologiques afin qu’il soit maniable et manipulable sur la question d’Israël créer par l’occident juste en 1948 et dont personne n’a la solution car comme disent les arabes ‘ماهو البديل ‘ ? d’où la politique des divisions du monde arabe ,23 pays ,est une donne de la géopolitique internationale pour pouvoir trouver ou faire oublier et les arabes et le monde musulmans d’un peuple qui s’appelle le peuple palestinien,mission impossible ! Car de l’avis même de certain juif qui ne sont pas écoutés par leurs gouvernants ,Israël doit comprendre est devant son mur de lamentation et donc il existe une vue opaque et les israéliens savent pertinemment qu’ils sont utilisés par leurs pseudo-protecteurs à savoir les lobbys pro-juifs américains et pour preuve ,quand Nsrallah donne un discours ,la plupart de ces israéliens écoutent attentivement le barbu car celui-là ,comme l’Iran sont capable d’envoyer des missiles à Jérusalem , il suffit d’un chouia et les situations Hiroshima et Nagasaki se reproduisent au moyen orient et avec une force au moins ,supérieure de 20% de celle de1945 !et dans ce temps aucun lobby ne peut rien…donc à Obama de reconnaître l’ État Palestine et sera donc difficile à Trump de renier le travail de son prédécesseur car dans ces pays dits démocratiques, il existe une continuité de gouvernance et les signatures des présidents sont pour toujours et considérés comme faisant partie de la loi . Et l’Histoire serait reconnaissante de cet acte ultime d’Obama ,tant qu ‘il est encore temps…et éviter la guerre contre l’Islam et les musulmans…

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…