BBY THIES

BASKET-BALL : L’Afrique a accueilli son PREMIER match NBA

BASKET-BALL : L’Afrique a accueilli son PREMIER match NBA
Negoce

PHOTO : Le capitaine de la sélection africaine, le Britannique né au Soudan du Sud Luol Deng, le 1er août sur le parquet de l’Ellis Park Arena de Johannesburg.  Pour la première fois de l’histoire, la NBA a organisé samedi à Johannesburg un match de gala sur le sol africain. La rencontre opposait une sélection mondiale à une équipe composée de joueurs africains évoluant en NBA. Et si la « Team Africa » s’est inclinée (101-97), elle a prouvé que le basket africain avait de beaux jours devant lui.

C’est dans une Ellis Park Arena comble que les stars du basket ont marqué l’histoire, ce samedi à Johannesburg. Pour la première fois, la NBA, la prestigieuse ligue de basket nord-américaine, organisait une rencontre de gala sur le sol africain. Ce match événement opposait une sélection mondiale à la « Team Africa », composée de joueurs originaires du continent évoluant en NBA.

Cette dernière s’est inclinée (101-97) après avoir pourtant mené 30-17 lors du premier quart-temps, 56-38 à la mi-temps et 77-62 à l’issue du troisième quart-temps. La sélection mondiale, comprenant une majorité de joueurs américains, doit sa victoire à l’insolente réussite à trois points de l’arrière des Washington Wizards Bradley Beal, ainsi que de l’ailier des Grizzlies de Memphis, Jeff Green.

« C’était un match agréable et nous avons trouvé un moyen de l’emporter », a commenté le capitaine de l’équipe victorieuse Chris Paul. « Il est difficile d’être un pionnier aujourd’hui. Nous l’avons pourtant été en jouant pour la première fois en Afrique », s’est félicité le maître à jouer des Los Angeles Clippers. « Tout le monde a joué comme s’il s’agissait d’un match officiel », a apprécié le capitaine adverse, le Britannique né au Soudan du Sud Luol Deng. Malgré la défaite, l’ailier du Heat de Miami s’est réjoui de « l’avenir radieux » qui s’annonce pour le basket africain.

La rencontre a été marquée par l’apparition sur le parquet du Congolais Dikembe Mutombo et d’Hakeem Olajuwon. Le Nigerian fut en 1984 le premier Africain à être drafté en NBA. Il rejoignait alors les Houston Rockets. « C’est un jour extraordinaire, un rêve est devenu réalité. Je suis tellement fier de prendre part à ce jour historique », a-t-il confié.

Les exploits des acteurs de la NBA sont très suivis en Afrique. Le continent représente un vaste marché. Après l’ouverture d’un bureau à Johannesburg en 2010, la ligue nord-américaine poursuivait avec cette exhibition son opération de séduction. « Ce match a servi d’expérimentation », a expliqué le commissaire de la NBA Adam Silver qui envisage de revenir sur le continent pour des matchs de pré-saison ou de saison régulière. L’association prolifique entre l’Afrique et la NBA ne fait que commencer.
Source : RFI

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…