août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Bruno Derneville Président du Parti pour l’Action Citoyenne ( PAC) à Thies ce samedi (Vidéo)

Selon lui, « Le Plan Sénégal Émergent n’a pas encore répondu aux attentes des Sénégalais »

Bruno Derneville Président du Parti pour l’Action Citoyenne ( PAC) à Thies ce samedi (Vidéo)

Le président du Parti pour l’Action Citoyenne, Bruno Derneville était samedi 2017 février 2017 à Thiès pour les besoins du lancement de son mouvement dans le département de Thiès. La rencontre s’est déroulée devant les manufactures décoratives de Thiès, en présence d’une foule nombreuse. Dans son discours, il a indiqué enregistrer près de 53 associations issues de Thiès et de sept localités environnantes. Une occasion pour le chef de file du Pac de dire que « le Pse n’a pas encore répondu aux attentes des Sénégalais ».

Devant ses militants, Bruno Derneville a souligné que «le Pse n’a pas encore répondu aux attentes des Sénégalais. On enregistre au Sénégal bien des difficultés, la criminalité s’est installée avec force, la pauvreté s’accentue, sans compter les vols de bétail et le manque d’emploi ». Selon lui, tous ces facteurs réunis viennent s’ajouter au manque notoire de soins de santé. Il a fait allusion à la « panne de la radiotérapeuthie ». Donc, a-t-il ajouté, « il est temps de se lever. En ce sens, le Pac a un programme intitulé 3R : Refondation, Restructuration et Remobilisation ». A l’en croire, les ambitions du Pac sont grandes. « Nous ambitionnons de sortir le bateau le Joola des eaux pour enterrer nos morts, incorporer davantage les jeunes dans l’armée pour qu’ils y apprennent un métier, etc.… ». Mais Bruno Derneville se dit convaincu que le président de la République doit se départir des Partis politiques, « pour être le véritable président de tous les Sénégalais. Tout ceci participe de la refondation et que l’administration n’y est pas épargnée ».

S’agissant de la restructuration, il dira qu’au Sénégal, « les hommes au pouvoir ne se soucient que d’eux-mêmes. Il nous faut donc ramener l’orthodoxie dans l’administration ». Pour Bruno Derneville, « il faut arrêter de leurrer les populations en leur promettant l’électricité et l’eau, alors que les financements ne sont pas disponibles ». Il a expliqué qu’il faut une concertation pour rapprocher les localités dépourvues à celles qui disposent d’équipements de base. « Il ne suffira alors que de renforcer les structures déjà existantes, au profit de toutes les populations ». Revenant sur le Plan Sénégal Emergent, il a dit que « c’est un plan qui n’émerge que dans certaines poches… ». Candidat aux législatives de juillet prochain, le patron du Pac a demandé à ses militants et sympathisants de « faire un bon choix et voter au profit de sa formation qui ne trahira pas ses mandants à l’Assemblée nationale ».

thiesinfohalf

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…