2 mois avec sursis… Modou Anta recouvre la liberté

2 mois avec sursis… Modou Anta recouvre la liberté

Le champion de lutte Modou Anta, ses frères Abdoulaye Gueye alias Laye Goté et Seydou Fall alias Malikou, tous demeurant au quartier Madina Fall ont écopé de 2 mois d’emprisonnement avec sursis, suite à l’affaire les ayant opposé au lutteur Mamadou Sy alias Building. Les faits remontent au 13/4/2016 à Cité Lami-Ouest, lors d’un gala de lutte traditionnelle (mbapat) au terrain ‘’Wallidaan’’.

Tout est parti au moment où Building a bousculé Modou Anta par derrière, pour le défier dans un combat de lutte avec frappe. Les inconditionnels de ce dernier, pour n’avoir pas approuvé ce geste à l’encontre de leur favori, se sont jetés sur building, le rouant de coups avec tout ce qui leur tombait sur la main, jusqu’à lui fracturer le bras droit. A l’audience de ce 20 avril 2016, Modou Anta déclare n’avoir pas personnellement levé la main sur Mamadou Sy, avant de regretter le comportement peu respectueux de ce dernier à son égard et ce, partout où ils se croisent, alors poursuit-il, qu’ils ne boxent pas dans la même catégorie. Le ministère public tout comme la défense ont préféré calmer le jeu entre ces lutteurs, mais non sans demander cependant à Mamadou Sy alias Building de ne plus verser dans la provocation et à Modou Anta et à ses partisans de faire preuve de calme et de ne plus verser dans la violence dans ces genres de manifestation.

Finalement, Building a retiré sa plainte, ce qui n’a pas empêché le juge de retenir le délit de coups et blessures volontaires et de prononcer la peine de 2 mois de condamnation avec sursis à l’endroit de Modou Anta, Laye Goté et Malikou.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…