BBY THIES

CAIRE : la séance d’entrainement des Lions perturbée par un chien policier

CAIRE : la séance d’entrainement des Lions perturbée par un chien policier

[template id= »821″]

Le galop des Lions au stade international du Caire a été perturbé par une scène insolite. Un chien policier lâché par un agent a failli s’attaquer aux joueurs sénégalais.
La catastrophe a été évitée de justesse lors de l’unique galop d’entrainement des Lions, hier à l’International Stadium du Caire. Alors que les Lions étaient en pleine séance, un chien policier s’est échappé et a créé tout un désordre. Le chien s’est directement dirigé vers le terrain et s’est mis à mordre les ballons devant les yeux médusés des joueurs sénégalais.

Ahuris, ils ont stoppé la séance pour se regrouper au milieu du terrain. Il n’en fallait pas plus pour faire entrer les officiels sénégalais dans une colère noire. Furieux, ils se sont dirigés vers les policiers pour leur intimer l’ordre de se saisir du chien qui mettait en danger l’intégrité physique des joueurs. Il s’en est suivi un brouhaha indescriptible. Très remontés, les membres de la FSF se sont alors attaqués aux journalistes égyptiens en exigeant qu’ils quittent immédiatement les lieux.

Devant le refus de ces derniers qui exhibaient caméras et micros, la délégation sénégalaise a fait usage de la force. Amadou Kane, le ministre Matar Bâ, Gaston Mbengue jusqu’au frêle député Abdou Mbow, ainsi que tous les autres Sénégalais présents ont bandé les muscles et bouté dehors les indésirables journalistes égyptiens. Connu pour sa sérénité et son calme olympien, Me Augustin Senghor bouillait de rage. Visiblement très préoccupé par cet incident, le Dr Mamadou Sall, ambassadeur du Sénégal en Egypte, a tenté de jouer les bons offices pour éviter le chaos.

Finalement, les policiers se sont saisis du chien avec beaucoup de mal et les journalistes égyptiens ont tous été déguerpis. Même après le départ de ces derniers, les officiels sénégalais n’ont pas cessé de ruminer leur colère persuadés que les égyptiens l’avaient fait exprès pour déconcentrer les Lions. Il y avait toujours de l’électricité dans l’air au moment où le bus des joueurs quittait le stade.

source dakaractu

[template id= »821″]

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…