Ce dimanche 14 août 2016, marque l’anniversaire de la disparition du vénéré Marabout Mame El hadj Ahmad NDIEGUENE(R.T)

Ce dimanche 14 août 2016, marque l’anniversaire de la disparition du vénéré Marabout Mame El hadj Ahmad NDIEGUENE(R.T)

Entretien avec Serigne Cisse Ndiéguène porte-parole de la famille ‘’ NDIEGUENE’ de Thiès.
Ce dimanche 14 août 2016, marque l’anniversaire de la disparition du vénéré Marabout Mame El hadj Ahmad NDIEGUENE(R.T). Occasion saisie par votre site d’actualités pour s’entretenir avec le Porte parole de la famille, Serigne Amadou CISSE NDIEGUENE, l’homme de DIEU qui a fait ses humanités dans la cité du rail. Il a appris le coran et étudié le français à l’école urbaine garçon, devenue Ecole Idrissa DIOP. Très vite, il décroche son brevet de fin d’études moyennes(BFEM) en 1965, avant d’aller en Tunisie poursuivre ses études supérieures. Le porte-parole de la famille NDIEGUENE, qui s’est spécialisé dans l’histoire et la civilisation, reviendra au Sénégal pour servir au ministère de l’éducation nationale avant d’être affecté à l’Unesco oû il séjournera pendant 22 ans. ’’ Jai eu à diriger beaucoup de divisions à l’Unesco et c’est moi-même qui ai rédigé les lettres qui ont fait du parc national de Niokolo koba et de l’ile de Gorée des patrimoines universels’’ a-t-il révélé. Il nous a conté la vie et l’œuvre de Mame El Hadj dans l’islam, avant de rappeler les liens fraternels que la famille a tissés avec les chefs religieux du .Il cite « Thierno Mountaga TALL, Serigne Abdoulaye NIASSE, Serigne Ahmadou Bamba MBACKE, Seydi El Hadj Malick SY, Serigne Thiénaba, Serigne Pacala, Serigne Loyène, Serigne DABAYE sont des figures de l’islam qui ont eu de fortes relations avec notre grand père, El Hadj Amadou Barro NDIEGUENE. Nous, ses petits fils, on a continué ces relations. »

Serigne CISSE a retracé la vie du marabout : « le marabout a tout fait dans l’enseignement du saint coran, la construction des mosquées et la consolidation des relations de la famille avec les foyers religieux du pays et l’administration sénégalaise. Il est le bâtisseur de la grande mosquée de Keur Mame El Hadj. 19 ans après sa disparition, il est toujours vivant dans les cœurs des croyants. Cette journée de prières a vu la participation des autorités administratives, coutumières et religieuses du pays et c’est le lieu pour moi de remercier le ministre Alioune SARR qui a fait le déplacement et tous les bienfaiteurs de la famille, d’ici et de la diaspora. Nous remercions le chef de l’état, les autorités politiques, ainsi que les autorités municipales. » Le porte-parole du calife général de la famille NDIEGUENE a parlé du grand projet initié par la famille pour jouer sa partition dans le développement islamique et lutter contre la perte des valeurs. « Le complexe ‘’Taifatoul islamiyatoul Moukhmadiyatou du berceau à la tombe’’, dont la pose de la première pierre a été effectuée le vendredi 29 juillet 2016, dans le quartier de ‘’Keur Karamokho’’ en face de Keur Mor NDIAYE entre dans ce cadre.

Ce projet qui couvre une superficie de 5 hectares sera composé d’une grande mosquée, d’un centre d’apprentissage du saint CORAN, d’un centre d’écoute des femmes et des enfants, d’un hôtel pour enfant, d’un centre de santé, d’un parcours sportif multifonctionnel, d’un centre de formation technique et professionnelle, d’un espace multimédia, d’un campus, d’un centre académique, d’un business school… La structure regroupe des infrastructures de base de dimension spirituelle ». Le marabout qui fut membre de la division communication du bureau de l’Unesco a prié pour un Sénégal de paix et de concorde.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…