octobre 17, 2017

CH. SARR PORTE PLAINTE CONTRE SON EPOUSE LA DAME AVAIT REFUSE DE REJOINDRE LE DOMICILE CONJUGAL A LAMBAYE

CH. SARR PORTE PLAINTE CONTRE SON EPOUSE LA DAME AVAIT REFUSE DE REJOINDRE LE DOMICILE CONJUGAL A LAMBAYE

Après quatre ans d’union avec son époux, Mame Diarra Ndir mère de trois enfants refuse encore de rejoindre son domicile conjugal sis à Lambaye. Devant les enquêteurs du commissariat de Rufisque son mari Ch. Sarr raconte : «On s’est marié le 25 avril 2010. Après notre union, je l’ai amenée dans mon village natal pour qu’elle fasse connaissance avec sa belle-famille. Quelques jours après, elle a décidé de rentrer alors que je voulais qu’elle se familiarise avec mes parents. Mais à chaque fois, elle faisait toujours semblant d’être malade. Et quinze jours plus tard, elle avait emprunté le chemin du retour avant de se réfugier chez sa mère où elle est restée trois ans, sans mon consentement.

«Pourtant durant tout ce temps, je me suis acquitté de mon devoir de mari. Des bonnes volontés l’ont même interpellée pour la faire revenir. Contrairement à sa génitrice qui sous prétexte que sa fille est malade m’a réclamé la somme de 120 mille francs Cfa », a dit le mari. A l’en croire, son épouse est tombée malade à l’approche de la Tabaski juste pour ne pas partir à Lambaye.

Pour la soigner, il dit avoir dépensé plus de 450 mille francs Cfa. Après sa guérison, poursuit-il, il a renouvelé sa proposition en vain. Pire le 8 octobre dernier, elle a rejoint sa famille en emportant tous les meubles de sa chambre et les 200 mille francs Cfa qu’un « dahira » lui avait confiés.

Des propos reconnus par Mame Diarra Ndir, selon qui, c’est son époux lui-même qui lui avait suggéré de rejoindre le domicile familial. Car explique-t-elle, « après mon accouchement ; j’étais seule dans mon appartement. En 2011, alors j’étais en état de grossesse pour la deuxième fois, il m’avait persuadée d’aller dans son village natal. Etant malade, je suis retournée chez ma mère, raison de son amertume ». La dame d’ajouter que : « Pendant trois ans, il m’a abandonnée avec mes trois enfants. Le jour des faits, en pleine nuit, il m’a réveillée pour me dire : «Demain, de retour au travail, si je vous trouve dans la maison, je saurai que tu n’es pas de sang pur ». Raison pour laquelle j’ai quitté les lieux. Mais dans la chambre il n’y avait aucune somme d’argent. Mon époux cherche juste à m’accuser a finalement dit la dame.

 

 

source pop

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.