Cheikh Doudou Niang, représentant du défunt khalife général des khadre,Cheikh Bounana, évoque sa succession…

Cheikh Doudou Niang, représentant du défunt khalife général des khadre,Cheikh Bounana, évoque sa succession…

Haut cadre de l’administration à la retraite, cheikh Doudou Niang fut élevé en 1955, au prestigieux titre de Cheikh dans la confrériekhadrya. Il fut ensuite nommé représentant pour la région de Thiès et sa commune, cela dura jusqu’à l’avènement de Cheikh Bounana au khalifat. Une procuration lui sera remise officiellement, pour la défense des intérêts du chérif et de sa confrérie.Les relations entre cheikh Bounana et cheikh Doudou Niang étaient empreintes de loyauté et d’estime. Le khalifene manquait, en public comme en privé, de lui témoignertoute sa satisfaction et sa confiance. Le représentant du khalife ,de par sa culture, sa maitrise de la philosophie de la khadriya, a été le représentant attitré des khalifes généraux : cheikh Sidaty, cheikh Malaïni, Cheikhna Toufèye et Cheikh Bounana. Président du comité de gestion de la grande mosquée de Grand Thiès après la disparition de l’infatigable Daha Kane et, en vertu des responsabilités conférées par le khalife, œuvre et supervise les travaux de réhabilitation de la mosquée khadre de Grand Thiès.

La disparition du khalife
Les disciples de la confrérie Khadre ainsi que toute l’Oumma, ont accueilli la triste nouvelle stoïquement, même dans la douleur.Cheikh Doudou Niang loue le Seigneur avant de citer un extrait du Coran où « Dieu se satisfait de l’attitude du croyant qui devant la perte d’un être cher , accepte la volonté divine en disant que nous venons tous de Dieu et que, nous y retournerons ». « Dieu ne se trompe jamais, nous l’en glorifions etnous nous gardons d’étaler notre douleur. Si cela ne dépendait que de nous, aurions aimé que le khalife fut toujours à nos côtés,mais hélas ! » . A l’annonce du rappel à Dieu de Cheikh Bounana ,sonreprésentant, en bon musulman avait rappelé que » nul n’est éternel ici –bas. Le vénéré Cheikh Bounana est parti mais nous prions le Très haut de lui accorder les bienfaits qu’Il reserve à Ses Elus(…)


Cheikh Khaya, pressenti futur khalife

Cheikh Doudou Niang qui se veut prudent a tout de même laissé entendre « Que Cheikh Khaya est le dernier fils vivant deCheikh Talibouya ; ce qui laisse supposer qu’il sera le futur khalife« On m’a donné une date pour l’intronisation du nouveau khalife, mais pour l’instant, je ne peux la rendre publique. Mais si les tendances notées se poursuivent dans les prochains jours, a Cheikh Khaya sera certainement, le nouveau khalife des khadre. N’oublions pas qu’il est actuellement le responsable moral de la famille de Cheikh Talibouya. Au cours des obsèques, il avaitreçu le président de la République Macky Sall et sa délégation avant de formuler des prières à l’assistance En résumé. On peut dire que tous les fils et descendants de Mintou Boubou, la conjointe noire de Cheikhna Cheikh Saad’bou ont tous été khalifes à l’exception de Cheikh Khaya , qui est le dernier frère vivant, de même père et mère du défunt guide, Cheikh Bounana (…)

Cependant, il est important de connaitre les legs spirituel et la succession dans la famille de Cheikhna Cheikh Saad’bou qui d’après les explications de Cheikh Doudou Niang, « la succession relève de la volonté divine et qu’il est d’ordre ésotérique et empreinte de mysticisme. En général, en cas de succession, c’est souvent le plus âgé qui est désigné mais dans la famille de Cheikhna Cheikh Saadbou, ce fait ne s’est produit qu’une seule fois, avec son premier khalife Sidy BouyaAïdara dont le règne ne dura que moins de 2 ans. C’est pour cette raison qu’il a été surnommé « Cheikhoulkhalifa » , il succéda en 1917 à Cheikh Saad’bou. De 1919 à nos jours tous les khalifes successifs ont été engendrée par la sainte Mintou Boubou . C’était une femme aux qualités humaines et morales exceptionnelles de Cheikhna Cheikh Saad’bou était tellement satisfait d’elle, qu’il lui dédia un poème qui serait la « baraka » de sa progéniture et de ses descendants. C’est ainsi qu’à la disparition du khalife SidyBouya en 1919, Cheikh Sidate al kabir lui succéda pendant 12 ans. Son frère germain Cheikh Talibouya, le remplaça à sa disparition ; son khalifat dura 33 ans. A la disparition de ce dernier en 1964, son fils Cheikh Sidaty présida aux destinées de la confrérie pendant une durée de 23 ans. Ensuite, se succédèrent ses frères germains : MouhamadouMaleïni qui, au bout de 4 ans sera supplée par Cheikh Saad’bou plus connu sous le surnom de Cheikhna Toufèye dont le magistère durera 6 ans. C’es à ce dernier khalife que succéda le défunt Cheikh Bounana Aïdara son frère consanguin 19 ans passés à la tête de la confrérie khadre(…)
Pour la restauration de la mosquée khadre, cheikh Doudou Niang en appelle aux bonnes volontés disposant de moyens à faire œuvre caritative dans ce lieu de culte chargé d’histoire et de spiritualité…

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…