CLAP DE FIN POUR LA BANDE A SECKA ET KALIDOU : Les agresseurs du jardin de Mbour déférés au parquet

CLAP DE FIN POUR LA BANDE A SECKA ET KALIDOU : Les agresseurs du jardin de Mbour déférés au parquet

[template id= »821″]

Deux redoutables bandes d’agresseurs ont été délantélés en mois d’une semaine par les éléments de la brigade de recherches du commissaritat urbain de Mbour. Ces bandes armées qui opéraient en général aux abords du jardin public, situé aux allées Houphouet Boigny, avec une violence inouïe, attaquaient dès la tombée de la nuit de paisibles citoyens qui avaient la malchance de les croiser sur ce chemin.

 

De multiples cas d’agression ont été signalés depuis très longtemps aux abords du jardin public de Mbour, dès la tombée de la nuit. Les plaintes des victimes sont à la table du commissaire qui avait ordonné de diligenter une enquête pour mettre fin aux agissements de ces hors-la-loi qui écument les passants.

La première bande était dirigée par un certain Lamine Sène alias Sacka. Ce chef de bande, né en 1986 à Mbour, est doté d’une morphologie herculéenne. Au lieu d’aller monnayer ses forces dans les arènes, il préfère attaquer des personnes sans défense. Armé de coupe-coupe, il n’hésitait pas à user de son arme pour dépouiller ses victimes.

Dans la nuit du 10 au 11 novembre, il a attaqué un passant qui a crié de toutes ses forces pour être secouru. Entre temps, les éléments de la brigade de recherches qui n’étaient pas loin de l’endroit ont débarqué sur les lieux pour surprendre en flagrant délit le délinquant qui était en train de malmener sa victime.

Une autre bande est aussi tombée. Comme si les étoiles avaient cessé de briller pour ces coupeurs de route, une autre bande a été démantelée deux jours plus tard. Et c’est Kalidou Niang, originaire du Fouta, qui va tomber dans les nasses des policiers. Son complice, un certain Maguette, ex-militaire sa,s autre précision et bien connu dans le milieu de la déléquance. Il réussira à passer entre les mailles des policiers pour disparaître. Selon des informations recueillies dans le milieu, le fuyard crécherait chez une prostituée, une certaine Patra à Mbour Toucouleur. Une descente effectuée au domicile de cclle-ci est effectuée. Mais ; tous les occupants de la maison ont déserté. Seulement, les limiers retrouvent sur les lieux tout un arsenal dont a besoin un agresseur : marteau, gourdins, couteaux.

D’ailleurs, plusieurs victimes ont défilé au poste et ont, sans ambages, reconnu Kalidou comme étant un de leurs agresseurs qui, à la veille de la fête de Tabaski, les ont dépouillés. Parmi ces victimes, on peut citer Antoinette, François Bob et Anna Bob, Raymond Sarr, qui ont formellement reconnu l’agresseur. Au terme de leur garde à vue, ils ont été déférés au parquer pour vols en réunion commis la nuit avec violences et armes blanches.

 

Source : L’’Obs

[template id= »821″]

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…