BBY THIES

 COLLECTIF DES RAPPEURS DE THIES : la critique portée à notre endroit a été déjà faite sur le rap Dakarois

 COLLECTIF DES RAPPEURS DE THIES : la critique portée à notre endroit a été déjà faite sur le rap Dakarois

[template id= »821″]

 

« Gaan Du Yewi Beyy » Kocc nous avait appris que les hôtes ne devraient pas apporter des critiques aux hospitalités offertes. Ceux qui le font sont à la fois animés de mauvaise volonté doublée d’ambition satanée, pleine d’hypocrisie, d’égoïsme et à la limite ethnocentrique… La liste aurait du être exhaustive mais un bon Thièssois animé par une sagesse lointaine qui a donné à sa localité toute sa notoriété de ne répondre jamais à celui qui lui jette de l’opprobre. Mais néanmoins, il va amener celui-ci à la raison, à la pleine mesure et surtout à la retenue. Keur Gui n’est pas la maison des thiessois. « Thiès Keurou Bopam la ».

Par conséquent, ce qui est valable pour les rappeurs du groupe Keur Gui est galvaudé, insipide inopportun sans aucun intérêt Hip Hop car simplement invective, insulte, injure, calomnie ont été la principale peinture que les membres de Keur Gui ont offert aux Thièssois à la suite de leur concert à Thiès.

Thiès longtemps considérée comme le levier de l’émancipation du mouvement culturel ne se fera jamais laissé faire avec des artistes qui versent dans le dénuement, dans l’absence d’idées et dans le manque substantiel de respect et d’objectivité.
Alors, pour ceux qui disent qu’il y a une absence notoire de hip hop à Thiès aurait simplement compris que ce qu’ils font n’est pas du tout du Rap, plutôt des cris saccadés sur du vide en dehors de tout critère rappologique tel que le skills et le style profondément absents en eux.

Le Rap Thièssois se développent sur de nouveaux paradigmes dont le plus fondamental est d’amener les jeunes Thiessois et toute la jeunesse Thièssoise à aimer généralement la culture et plus particulièrement le Rap. Keur Gui a échoué car il n’a pas su tenir en compte de la demande qui avait été faite par le public Thièssois parce que l’offre était essentiellement insalubre, pleine d’hideur à la limite pestitielle cela se justifie car le public avait quitté le stade au moment où ces 2 guignols faisaient leur manège se disant faire la promo de leurs paquets chips encycomédie.

A l’occasion nous rendons un vibrant hommage aux nouveaux talents Thièssois qui ont très tôt pris conscience que l’offre municipale et culturelle a subie une mue tendant à rehausser les valeurs parce qu’ils n’ont pas invectivé. La critique portée à notre endroit a été déjà faite sur le rap Dakarois. Pour le rap Thiès jamais la passivité sera un élément de réponse par rapport à ce faux jugement. NON CA NE PASSERA PAS.

Le rap Thièssois est bien vivant et vivra le développement de la culture au plan national. C’est là toute l’opportunité qui nous sera offerte pour magnifier le travail extraordinaire fait par ces groupes de Rap tels que : Sikki Sakka, Xat Xol, Geum Sa Bop, Chambre 9, Tek Right, Taf Taf Records, 70 Records, 3G Team Lil Beuz, Dj Leader, Baye Nomber G, Niang Town, Work Hard Collectif, Secteur Dieum Yi Siggil Sap SAGG… THIES ET NOUS C’EST NAS ET QUEENS

 

Source : actusen

[template id= »821″]

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage