août 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Communiqué Yawuz Sélim: Touches pas à mon école, Grande Marche Pacifique à Dakar

Communiqué Yawuz Sélim: Touches pas à mon école, Grande Marche Pacifique à Dakar

Conférence de presse du 13/12/2016
Suite à la déclaration de l’Assemblée Générale
De l’Association des Parents d’élèves des établissements YAVUZ SELIM-SENEGAL

Alors que le gouvernement sénégalais clamait partout que Yavuz Selim ne serait pas fermé, grande fut notre surprise d’apprendre de Monsieur Serigne Mbaye Thiam Ministre de l’Education Nationale du Sénégal que le Ministre de l’Intérieur avait pris la décision par un acte règlementaire, d’abroger l’arrêté qui autorisait l’association BASKENT EGITIM à exercer ses activités. La nouvelle est tombée comme un couperet en pleine année scolaire dans un contexte de compositions de fin de semestre déjà programmées. Les élèves sont psychologiquement traumatisés et leurs parents abasourdis et désorientés.
L’abrogation de l’arrêté susmentionné ne signifie pas pour le Ministre de l’Education Nationale une fermeture des établissements Yavuz Selim ; mais simplement une mutation de la gestion qui désormais sera confiée à la fondation MAARIF créée de toutes pièces par Monsieur Erdogan. Nous condamnons énergiquement le procédé de non fermeture de Yavuz Selim par sa substitution avec la fondation MAARIF. Que deviendraient alors les actuelles autorités turques (enseignants, techniciens turcs et leurs familles) qui ont ouvert les écoles Yavuz Selim et y ont consenti des efforts colossaux pendant près de 20 ans, pour faire de ces écoles ce qu’elles sont : des établissements de grande notoriété unanimement appréciés par les autorités et les parents d’élèves.
En effet comment un esprit sain peut-il admettre un seul instant qu’une autorité gouvernementale étrangère, avec l’aval de complicités internes, capturer des infrastructures éducatives et leurs contenus relevant juridiquement d’une propriété privée, pour les attribuer d’autorité à une fondation étrangère ; opération assortie de l’expulsion immédiate par des policiers, arme au poing de tous les personnels trouvés sur place. Le cas de la Guinée en est un exemple pertinent.
En vérité Erdogan ne s’intéresse guère à l’éducation au Sénégal. A travers ses élucubrations diplomatiques, on sent la volonté manifeste d’une demande d’extradition qui ne dit pas son nom. Monsieur Erdogan veut qu’on lui livre pieds et poings liés les centaines de braves enseignants turcs et leurs familles. L’indignation des parents et de tous les citoyens épris de justice est à son comble. La forfaiture Erdogan ne devrait pas prospérer dans notre pays. Il est utile de rappeler que dans le monde sur 170 pays où le plan Erdogan tente d’être appliqué Afrique de l’Ouest (2 : Gambie et Guinée) ; Afrique de l’Est (1 : Somalie) ; Asie (1 : Pakistan). Et pourtant il existe bien des écoles turques en Europe et en Amérique. Dans ces grandes démocraties occidentales, Erdogan n’ose pas s’y aventurer. Il fait des pays d’Afrique de l’Ouest des proies faciles par l’exploitation de leur faible niveau de développement économique. Il serait dommage que notre pays, le Sénégal soit le 3e pays d’Afrique de l’Ouest à monnayer sa dignité.
Depuis le démarrage de ses activités en Afrique de l’Ouest, le Groupe Yavuz Selim a noué avec l’Etat sénégalais et ses démembrements un partenariat bâti autour du respect de ses politiques en matière d’éducation et de développement économique et social.
Nous avons maintes fois représenté le Sénégal dans des compétitions internationales (olympiades scientifiques – festivals etc.). Aucune région du Sénégal n’ignore l’impact des caravanes humanitaires Yavuz Selim en direction des populations défavorisées. Ces activités sont toujours menées avec la collaboration des collectivités locales et des autorités déconcentrées. Nous osons croire que ce partenariat Etat du Sénégal – Yavuz Selim ne sera pas déstabilisé par de la surenchère démagogique. Depuis 20 ans des coopérants turcs ont formé avec des enseignants sénégalais une équipe dynamique qui a remporté de grands succès dans le domaine de l’éducation. Nous souhaitons que Yavuz Selim sorte indemne de cette épreuve dans l’intérêt des populations sénégalaises.
L’Assemblée Générale

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…