août 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

RECONQUÊTE DE THIES : Pape Siré DIA, Une Sérieuse « MENACE » Pour Idrissa SECK

RECONQUÊTE DE THIES : Pape Siré DIA, Une Sérieuse « MENACE » Pour Idrissa SECK
thies massage

L’ancien Premier ministre, M. Idrissa Seck, qui multiplie depuis plusieurs mois les manœuvres pour réunifier sa famille politique et mettre tous les atouts de son coté dans la perspective de la prochaine présidentielle, risque d’avoir un réveil brutal dans son fief meme. En effet, il n’échappe à aucun observateur averti de la scène politique thiessoise (dans la ville comme dans le département), que « la remarquable percée du Directeur général de la Poste, Pape Siré Dia, responsable Apr, constitue une réelle menace pour le puissant appareil politique du Président du parti Rewmi. Au cours d’un point de presse, les proches du DG de la Poste ont soutenu que « nombreux sont les réwmistes purs et durs qui, aujourd’hui, craignent pour l’avenir de leur mentor, du fait de la ferme détermination de M. Dia à liquider l’adversaire de taille que pourrait constituer le président du Conseil départemental de Thiès » pour le Président Macky Sall en 2017.
Au regard de l’environnement politique actuel à Thiès, caractérisé par une nouvelle hiérarchie qui s’est définie au sortir des dernières élections locales, d’où la nécessité de revoir les forces en présence, on sentait une nette recomposition du paysage politique à Thiès. Et même si la coalition dirigée par l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, était sortie victorieuse de ce scrutin, on peut dire que son avance est en train de fondre comme beurre au soleil aussi bien dans la commune qu’au niveau du département. Dans tous les cas, dans la perspective de la présidentielle de 2017, il reste clair qu’au vu des rapports de forces actuels, la capitale du Rail, aujourd’hui, est une ville à prendre car n’étant plus le monopole ni la propriété d’un quelconque individu, fut-il Idrissa Seck. Encore que selon Pape Cissé, un proche de M. Siré Dia, « les résultats des élections locales passées ont démontré une telle réalité, même si l’actuel président du conseil départemental est parvenu, du fait des divisions au sein de l’Apr, à contrôler l’essentiel des collectivités locales à Thiès. D’où la conviction de M. Pape Siré Dia selon laquelle, « si certaines forces se mettaient ensemble, elles allaient mettre Idrissa Seck en minorité au niveau local ». L’autre conviction forte du Directeur général de la Poste, c’est que la victoire du candidat Macky Sall, à la prochaine présidentielle, ne se mesurera qu’à partir du niveau d’engagement et d’animation des structures de base.
A Thiès, au moment où tout montre à suffisance que Pape Siré Dia, lequel se trouve sur la bonne voie, confirmant être un « leader politique habile, subtile », qui emprunte une direction politique orientée vers la satisfaction des sollicitations économiques et sociales des thiessois à travers le Plan Sénégal Emergent (PSE), reste l’homme de la situation pour une éventuelle reconquête politique, Mamadou Fall, Coordonnateur des activités politiques du DG de la Poste, estime qu’« il est temps que le débat politique soit structuré autour de l’émergence, avec des critiques objectives qui puissent permettre au pouvoir de rectifier en cas de besoin ». C’est ainsi que les directives de son mentor, dit-il, tournent autour de la « nécessité d’approfondir, chaque jour que Dieu fait, la réflexion sur les stratégies politiques à mettre en mouvement, sur le terrain, dans la perspective de conquérir la ville de Thiès et de contribuer, de façon décisive, à la réélection du Président Macky Sall ». Et les « diastes », ainsi, de procéder quotidiennement, sans relâche, à l’implantation de cellules au niveau des trois communes de Thiès Est, Ouest et Nord, ainsi que dans le département, pour « mieux se rapprocher des électeurs, mener ce travail de proximité, procéder à l’identification des électeurs dans la zone de compétence, les sensibiliser sur les inscriptions et les réinscriptions sur les listes électorales, procéder périodiquement à des évaluations pour rectifier le tir au besoin », explique M. Fall. Une nouvelle démarche induite par l’évaluation faite du fonctionnement de l’Apr dans le fief d’Idrissa Seck où toute erreur politique se paye cash. Les mauvais résultats obtenus aux dernières élections locales ayant nécessité l’enclenchement d’une dynamique plus rationnelle et plus scientifique.
Un Leadership Fédérateur en la Personne de Pape Siré DIA
Dans cette ville de Thiès au bassin électoral aussi riche, à la position géographique aussi stratégique, comment faire pour que l’Apr y soit bien vivante, avec des responsables d’envergures aptes à défendre leur mentor ? Sur le terrain, pense Lamine , « la vérité est que nombre de responsables apéristes n’ont pas le même degré d’engagement que Siré Dia, lequel mouille le maillot, se bat sur le terrain pour faire gagner, convaincre, réveiller toutes les énergies endormies, rassembler toutes les forces dispersées, avec comme seul objectif, de faire face, obstinément, au puissant appareil politique d’Idrissa Seck et ses alliés, et partant, relever le défi de faire tomber celui qui a comme seule stratégie la déstabilisation d’un glorieux « Chef d’Etat », s’illustrant comme son principal handicap dans la perspective d’un second mandat ». Et la base politique de M. Pape Siré Dia, suivant les vœux de son leader, d’être catégorique : « il nous faut, aujourd’hui, oublier nos ambitions personnelles, nos petites personnes, nos positions partisanes et claniques, pour, vraiment, travailler à créer l’alternative au niveau locale ». Une stratégie qui reste fortifié par la démarche du ministre de l’Energie, M. Thierno Alassane SALL qui, s’activant sur le terrain des programmes, du progrès, plus que jamais conscient aujourd’hui de l’importance des défis qui interpellent le pays, semble, à travers la visite de courtoisie effectuée la semaine dernière auprès de Pape Siré DIA, avoir compris que « pour prétendre diriger les thiessois, qui sont des personnes ressources qualifiées, il faut, au moins, que tous les responsables, militants et sympathisants de l’Apr de Thiès puissent travailler dans la cohésion et l’unité, au nom de la vision du Président de la République qui cultive l’action concertée et la concorde dans l’effort ». Que déchiffrer dans cette « formule salutaire » de M. Thierno Alassane Sall qui, connu pour ses « principes », ne se déplacerait jamais pour des « légèretés ? Le coordonnateur des activités politiques de M. Pape Siré Dia, qui rappelle que son mentor a « récolté un excellent score lors des dernières élections législatives à Thiès qu’il ambitionne de faire retrouver son lustre d’antan », pense que « sans l’unité, il est impossible de renverser la tendance à Thiès. Il faut un travail de profondeur, de proximité dans la cohésion ». C’est ainsi que par rapport à la confusion qui règne dans l’Apr à Thiès, il conçoit que « Macky Sall doit faire en sorte qu’il y ait un patron Thiessois, un leader qui puisse conduire la politique de l’Apr à Thiès, un commandant de bord pour déterminer les responsabilités dans chaque zone ». Et à ses yeux, « l’homme de la situation reste Pape Siré Dia qu’il dit être un « grand ami et frère » de Thierno Alassane Sall, il a rencontré plusieurs composantes de la population à Thiès qui lui ont réaffirmé leur soutien et compagnonnage ».
Un leader fédérateur pour la ville
Au cours de cette rencontre, la base politique du DG de la Poste s’est dit convaincue que « l’avenir de l’APR à Thiès sera ce que le président du parti, Macky Sall, voudra bien en faire », lui qui doit être sûr de pouvoir compter sur une « équipe saine, disponible et préparée à relever les défis, encline à travailler avec tous les thiessois, respectueuse des directives d’un Chef d’Etat qui a la volonté de mettre le Sénégal sur les Rails, est en train de poser des actes que personne ne peut décrier, poursuivant, en toute sérénité, sa noble mission de prise en charge des aspirations des populations ». En tout cas, celui que les Thiessois appellent affectueusement le « Sage », Siré Dia, reste « optimiste » par rapport à l’avenir de la coalition Benno Bokk Yaakaar, d’autant qu’à l’en croire, « tout le monde voit l’effort que fait le Président Macky Sall pour assainir, redresser la situation économique et sociale, développer une politique d’une gouvernance de proximité, réduire les inégalités sociales ». Lamine Gaye, Coordonnateur du Mouvement « Siré-Macky », qui invite à une réflexion sur les voies et moyens susceptibles de déstabilisation du puissant appareil politique de l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, qui n’est pas inamovible à Thiès, pense que son leader reste une « personnalité forte, perçu comme le profil idéal ». Le plus difficile en politique, indique-t-il, « c’est d’avoir un leadership local fédérateur. Et Siré Dia a réussi une percée succulente qui semble le porter à la tête de la famille présidentielle à Thiès. Non seulement il a un leadership qui le met dans une posture de leadership dirigeant, mais cette contenance de leadership dirigeant, il l’a bien utilisé pour réussir à créer, aussi, les conditions de compagnonnage avec les alliés ». M. Gaye pense que « si les gens acceptent de faire le sursaut de l’unité, on peut renverser la tendance à Thiès ».
Dans la cité du Rail, personne ne peut nier la volonté du DG de la Poste d’aller de l’avant, indique une proche de ce dernier, Ndèye Ndaw Mboup, pour qui, « la ville doit pouvoir avoir un leadership fédérateur en la personne de Siré Dia, lequel, s’emploie plus à le sensibilisation du Pse, un Programme qui est construit autour d’un futur tout en prenant en charge les urgences du moment, plutôt que de verser dans les mêlés locales. M. Dia a toujours demandé aux uns et aux autres d’oublier leur « crise », pour mettre le cap vers le futur ». Mme Mboup de confier que la base politique de M. Dia, aujourd’hui, « travaille beaucoup à la massification autour du Président de la République, en développant une série de stratégies. Ce, à travers la sensibilise des thiessoises et des thiessois sur l’ambition du Président Macky Sall de changer le quotidien des sénégalais. On insiste sur les réalisations : la réouverture de la Snts, la création des Universités, du pôle urbain de Diamniadio, la volonté de l’Etat de redonner espoir au secteur du tourisme, tout ceci pour booster un peu l’économie nationale. Aussi, on explique combien le Plan Sénégal Emergent constitue une réponse aux préoccupations des populations, lesquelles restent des alliées qui sont bien conscientes du contexte difficile dans lequel l’alternance est intervenue ». Selon Lamine Gaye, « l’intime conviction de Siré Dia, est que si, à Thiès, l’Apr retrouve toute son unité et sa cohésion, si nos alliés font preuve de fidélité et de loyauté, la réussite est assurée ». Et Mamadou Fall de renchérir : « aujourd’hui, la seule directive, c’est d’aller dans les bases, inscrire tous ceux-là qui n’ont pas encore de carte d’identité, de carte d’électeur et faire en sorte qu’ils en disposent. Il ne doit y avoir aucune ambition personnelle pour qui que ce soit. La seule qui vaille, et c’est l’objectif principal de Siré Dia, c’est que le Président de la République, Macky Sall, qui, avec le Pse, un Plan qui se décline jusqu’en 2035, s’est engagé aux cotés de tous les sénégalais, soit réélu en 2017 ».
Par Cheikh CAMARA

appli

3 Comments

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…