BBY THIES

Contribution… ET SI THIES NE REFUSAIT PAS LE DEVELOPPEMENT… 

Par Mouhamadou Gonza Ndiaye, Secrétaire général des jeunes du mouvement Fal Askan Wi 

Contribution…  ET SI THIES NE REFUSAIT PAS LE DEVELOPPEMENT… 
thiesinfohalf

Outre un espace carrefour, Thiès a joué un rôle fondamental dans l’histoire du Sénégal. De la lutte contre l’impérialisme jusqu’à l’accession à l’indépendance en passant par la lutte contre la colonisation, Thiès n’a jamais cessé de produire et de propulser des hommes valeureux au devant de la scène, accompagnée en cela, par une farouche détermination à voir les cieux du développement. Une forte personnalité typiquement locale qui impressionne plus d’un et se manifeste par un refus d’être les lardons d’une masse minoritaire trop bruyante dont les intérêts politico-partisans et véreux tenaillent la ville dans une prise d’otage agaçante au détriment des citoyens de la ville. D’où l’urgence de mettre au devant de la scène une conscience politique qui s’arc-boute exclusivement et résolument sur le développement.

Depuis son avènement à la tête de la Ville de Thiès, l’édile de la cité du Rail opte pour une gestion participative de la chose publique avec le concours de tous les concitoyens quelle que soit leur appartenance politique ou organisationnelle. D’où l’importance des audiences publiques tenues chaque semestre et qui constituent un cadre propice pour instaurer un dialogue citoyen permanent, recueillir les préoccupations et les suggestions des citoyens de la ville. Une orientation nouvelle dans la sphère politique de Thiès qui, s’agit-il, est de faire de la politique autrement en créant «une rupture salvatrice qui va construire et consolider une vision citoyenne partagée pour répondre aux attentes d’un peuple qui a soif de justice et de progrès». Ainsi toute sa politique  est orientée et «projetée résolument dans la bataille pour le développement durable».

Avec l’entrée en vigueur de l’acte 3 de la décentralisation, la Ville de Thiès s’est vue déposséder et spolier d’une importante partie de ses ressources tant financières que matérielles avec notamment la création des communes. La Ville de Thiès assiste dès lors  à une baisse de son assiette financière. Par conséquent, les ressources propres à la Ville hormis les fonds de dotation et les fonds de concours restent insuffisants pour matérialiser convenablement la volonté du Maire Talla SYLLA de faire de Thiès le premier pole économique du Sénégal.

Dans sa grande vision de faire de Thiès une Ville lumière, propre, numérique et sécurisée, le premier magistrat de la Ville de Thiès prend le devenir de ladite localité à bras le corps. C’est dans ce contexte que le programme « Kaay Thiès » (viens à Thiès) voit le jour. Il vise à faire de Thiès une Ville modèle et attractive dans tous les secteurs. Thiès explore ainsi le créneau de la coopération décentralisée pour tirer son épingle du jeu.

Le Plan de Développement de la Ville (PDV) de Thiès horizon 2022 vient à son heure. L’initiative permet à la Ville de Thiès de faire, de manière participative, un diagnostic sans complaisance des atouts et  contraintes de son territoire. Ainsi, l’ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass qui se positionne à quelques kilomètres (km) de Thiès constitue une opportunité croustillante à mettre à profit de la cité du rail.                                                          En terme d’opportunités, Thiès est talonnée par sa voisine la commune de Mbour qui emmagasine une bonne partie des infrastructures touristiques du pays qui est devenue en quelque sorte la capitale du tourisme sénégalais. Voilà une fenêtre qui devrait apporter un air frais à la cité du rail. Aussi, sa casquette d’antichambre de Dakar qui s’étouffe de jour en jour, témoigne de la nécessité d’une réelle politique pour désengorger la capitale sénégalaise. La capitale du rail se place de ce fait en pole position pour faire de «Dakar sa première Banlieue».

Le programme d’investissement prioritaire (PIP) du PDV qui s’étale sur la période 2017-2022 et constitué de soixante quatorze (75) projets prioritaires pour un montant de 78.727.000.000 de francs CFA réparti sur trois (3) axes :

accroissement de la productivité à travers la promotion des secteurs porteurs de croissance ; offre de service de qualité propice à un développement socioculturel durable ;gouvernance, partenariat et sécurité

doit à terme aboutir à une avancée considérable de la situation de la ville, cette ville au fort caractère, cette ville mère de vaillants esprits intéressés que par le développement de leur localité.

Thiès se lance sur les rails du développement sous la houlette de son Maire Talla SYLLA, dans un contexte de décentralisation, de mutualisation, de coopération, d’ouverture…

BBY THIES

4 Comments

  1. Madicke Ndiaye

    Bien dit Thies a marre de la politique politicienne mue par des intérêts personnels. Les acteurs politiques ont montré leurs limites de ce fait nous thiessois nous sommes du côté de ceux qui travaillent et qui sont seulement motivés par le développement de la ville. Nous sommes de tout coeur avec Talla Sylla un homme integre, responsable.Attention aux détracteurs surtout les rewmistes qui pensent que Thies leur appartient.Notre ville à une tradition guerrière et n’est que du côté des hommes dignes, amoureux de la ville et prêt à tout pour ses intérêts,qui ne reposent que sur le travail pour relever les défis du développement.Nous sommes de tout coeur avec Monsieur le Maire et nous sommes engagés dans la bataille pour libérer Thies et enclencher son développement. Bon courage.

    Reply
  2. Soukey

    Bien dit il ne faut jamais se limiter à dire je suis thiessois. Thies ne refuse point le développement mais c’est juste ceux en qui nous comptons pour le développement qui nous limitent
    Ils confondent absolument tout
    Thies est et restera ville modèle
    Bien di mouhamadou

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.