Contribution: Le pétrole n’a pas encore coulé au pays, mais voilà que son odeur enivre déjà la classe politique sénégalaise

Contribution: Le pétrole n’a pas encore coulé au pays, mais voilà que son odeur enivre déjà la classe politique sénégalaise

Le pétrole n’a pas encore coulé au pays, mais voilà que son odeur enivre déjà la classe politique sénégalaise. Pouvoir et opposition se livrent une querelle sans merci par presse interposée. Qui, pour dénoncer des pratiques illégales, faisant fi des intérêts de la nation, dans la gestion présente et future des ressources énergétiques du Sénégal. Qui, pour se défendre d’adversaires qu’ils qualifient de politiciens malintentionnés, en perte de vitesse, cherchant à relever la tête, après deux revers électoraux, au cours de cette année 2016.

Convaincue de la mal gérance du pays, l’opposition brandit l’arme de la marche ; celle-ci est prévue le 14 octobre prochain. Du côté du pouvoir, la réplique est venue du chef du gouvernement, un point de presse de plusieurs minutes pour démonter pièce par pièce, les arguments des partisans du ‘’Wattu Sénégal’’. Le Premier ministre a servi à l’assistance, un discours cohérent, étayé par des documents authentiques, mis à la disposition de la presse. Après cette sortie du pouvoir, l’on est en droit de se demander si, pour l’opposition, une simple marche suffit à remobiliser l’opinion, autour de ses convictions.
Habib

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…