août 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Contribution: « Les délires du Président de REWMI, Idrissa SECK » signé Mamadou Lamine Sène

Contribution: « Les  délires du Président de REWMI, Idrissa SECK » signé Mamadou Lamine Sène
Mamadou LAmine Sène, un des collaborateurs de Thierno Alassane Sall à Thies-Est répond à Idrissa Seck

Suite à la sortie du Président du Conseil Départemental de Thiès, je tiens à apporter certaines précisions. Loin d’être une réponse car parler de Idy, c’est encourager l’amnésie et la médiocrité qui frappent ce démagogue. L’ancien maire de Thiès est victime de son terne itinéraire, de son incohérence et son inélégance politique. Sa vie est forgée d’illusions de confusions qui l’enlisent davantage dans le sable mouvant de sa retraite politique qu’il refuse de prendre.

De l’exaltation au désespoir, il excelle dans un vocabulaire insalubre pour évoquer ses passions irrationnelles. C’est pour l’avoir compris que son entourage n’obéit plus à son style musical erroné : des conseillers de REWMI ont désapprouvé son mot d’ordre de boycott de l’élection des membres du HCCT. Les mobiles qui justifient sa frustration devraient porter sur ces 3 axes :
-si je perds Thiès, j’abandonne la politique,
– les conseillers de REWMI qui l’ont désavoué,
-la déclaration fracassante de son chef de cabinet Ousseynou Guèye sur la gestion chaotique du maire de la Commune Thiès-Ouest, ALiou SOW,

Pour le premier axe, Idy refuse de reconnaitre sa défaite des élections locales de 2014. Sur l’ensemble du Département sa coalition And Defar Thiès a 153 conseillers et Benno Bokk Yakaar 487 sans compter les résultats de Maodo Malick MBAYE, de Mohamed Moustapha DIAGNE, d’EL Malick SECK entre autres qui sont de la mouvance présidentielle.
-deuxièmement, Idy demande à ses conseillers de boycotter l’élection des membres du Haut Conseil. Il a été désavoué : certains de ses conseillers sont allés voter. C’est pourquoi je dis que Idy n’a pas boycotté, il a fuit. Après les locales de 2014, Idy a vécu le référendum à l’allure d’une élection présidentielle allant même mystiquement jusque dans les centres de vote pour faire voter Non : les Thiessois ont voté massivement OUI

– troisièmement, son chef de cabinet Ousseynou Guèye vilipende un des leurs, le maire de la zone ouest. Ce sont les commerçants de Thiès qui ont marché pour dénoncer l’organisation d’une foire, le maire construit une villa « immense », bref un pillage clanique inacceptable des ressources municipales,
Idy a longtemps plongé Thiès dans une inertie totale, son engagement est loin d’être sous tendu par une volonté de servir Thiès. Une argutie nauséeuse qui fait l’apologie d’un népotisme, d’un égocentrisme qui le caractérise à merveille. En réalité, Idy a une très haute opinion de soi même, une exhibition de son génie politique peu enviable le fait tomber des nues.

Qui dirait mieux s’il annonçait sa démission du Conseil départemental de Thiès? une présidence qu’il gère par une méprisante et irrespectueuse procuration. A l’an zéro de sa carrière politique, il délire encore.

Lamine SENE, responsable politique APR Thiès-EST

thiesinfohalf

1 Comment

  1. Thiessois

    Pertinent ! Ce gars méprise tout le monde et ses plus proches collaborateurs en premier, Dans ses relations avec les humains c’est lui qui fixe les règles et le collaborateur n’a qu’à suivre : c’est lui qui décide et seul de quand ils parlent, quand ils se voient, où ils doivent aller, … il dicte sa volonté à tout le monde.

    AUCUN de ses collaborateurs, si proche soit il, ne peut lui parler quand il veut.

    Autre registre : Citer moi un seul de ses collaborateurs à qui il a trouvé du boulot si ce n’est pas des postes électifs que les thiessois leur confient. Diattara serait aujourd’hui chômeur s’il n’était pas élu.

    Il est temps de se réveiller.

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…