septembre 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

CONTRIBUTION : Les Jihadistes en France

CONTRIBUTION : Les Jihadistes en France

[template id= »821″]

 La propagation du Jihadisme pose à la France une triple question : La première est sécuritaire. Même si tous les fondamentalistes ne deviennent pas des porteurs de Kalachnikov, cette mouvance constitue le terreau idéologique sans lequel le terrorisme ne pourrait se développer. La seconde question est « civilisationnelle ». Les idées véhiculées par les Jihadistes sont difficilement compatibles avec les valeurs, les mode de vie et les systèmes politiques des français. La Charia et le code civil ne font pas bon ménage. Pris au pied de la lettre, le Coran est inconciliable avec la démocratie qui affirme la souveraineté du peuple à la place de Dieu. La notion de laïcité  est un lointain héritage du christianisme : « rendre à César ce qui appartient à César, à Dieu ce qui appartient à Dieu ». Selon le livre de l’Islam, César et ce qui lui appartient, appartiennent à Dieu. La troisième question est méthodologique : Comment faire la différence entre Islam et islamisme, éviter les amalgames dangereux, distinguer entre ce qui relève d’une foi légitime et personnelle, et ce qui appartient au registre de l’agitation politico-religieuse. Si les français, et l’Occident en général, ont du mal à comprendre les fondamentalistes musulmans, les islamistes vivent, eux, dans un univers mental autistique, même s’ils ont assimilé la mondialisation et les technologies modernes. Leurs corpus idéologique est fondé sur le mythe fédérateur d’une « Omma » utopique aux antipodes de la communauté des croyants voulue par Allah. Pour ces nostalgiques, le retour vers une interprétation littérale du Coran constitue, en fait, une tentative désespérée de reconstruction identitaire. Pour mieux comprendre l’état d’esprit de ces jihadistes et comment ils essaiment en France, il faut se rendre au Pakistan, en Irak, en Afganistan, mais aussi dans les mosquées parisiennes qui prêchent le fondamentalisme. En attendant d’y voir clair comment comprendre une société qui légifère et sanctionne l’outrage à magistrat ou à simple agent, et qui, au même moment admet et encourage l’outrage aux Prophètes de Dieu.

 

Mbissane

 

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage