Contribution: Lettre ouverte à Bougane Gueye Dany 

Contribution: Lettre ouverte à Bougane Gueye Dany 
Lettre ouverte à Bougane Gueye Dany 
Bougane, Parlons un peu de Geum sa Bopp
 
Monsieur le Président du groupe Dmédia,
Permettez-moi de vous coller cette fonction qui s’approprie mieux à votre image, statut qui a permis au Sénégalais de mieux vous connaître après avoir été un journaliste rebelle et impertinent , dit-on, « caractère que j’apprécie chez un homme de média.»
L’objet de cette lettre tourne autour ,  du plagiat portant sur le nom de votre mouvement qui n’est pas sans rappeler un autre mouvement créé depuis 2008 et toujours en activité : celui de Maodo Malick Mbaye de Thiés . Toutes choses qui en disent long sur votre position par rapport aux idéaux de self made man dont vous vous réclamez.
Monsieur le Président du « Mouve-Ment » Geum SA BOPP
Littéralement la traduction de votre « mouve-ment » signifie « croire en soi ». Il est admis et reconnu  que c’est parce que vous croyez en vous que vous êtes devenu ce que vous êtes aujourd’hui. C’est à dire un entrepreneur créateur d’emplois et de nouveauté.  Or, le mouvement Gueum Sa bopp que vous voulez nous vendre  est de la triche, il n’est pas nouveau  et  ne vous appartient
« Croire en soi » signifie ne jamais usurper  une identité, un nom, une image.
« Gueum sa Bopp » veut dire être sûr de soi, de ses capacités et de ne jamais brouter de l’herbe, fruit du labeur et de l’imagination d’un autre citoyen , qui – mon opposition à la coalition dont il est membre est connue mais le devoir de vérité prime – s’est battu, depuis 2008, et a créé ce mouvement Gueum Sa Bopp a Thiés dans un contexte politique et social difficile .
Aujourd’hui, faire de ce concept le vôtre, est une appropriation illégale de nom,. « Croire en soi » est à l’antipode d’un tel acte. Comment peut-on appeler des jeunes à un engagement citoyen, à la culture du travail et à un esprit innovant sur la base d’un concept  usurpé ?
Entreprendre, n’est pas entrer et prendre.
Monsieur le PDG de Dmédia,
Vous êtes mal placé pour appeler des jeunes au travail, au respect et à l’innovation. Par solidarité de corps, je vous rappelle votre vile et mesquine attitude, ce jour où des jeunes, qui déjà croyaient en eux et étaient vos employés, ont subit votre phrase arrogante en ces termes « Je suis plus riche que vous, mystiquement plus blindé, et plus discipliné que vous. Je vais vous renvoyer, vous faire trimballer en justice pendant des années avant de vous payer vos droits. »
 Leur seul crime, c’est de s’être syndiqués pour défendre leurs droits. Mais je suis d’accord avec vous, ils ne sont ni riches, ni mystiquement blindés  encore moins indisciplinés. Mais ils sont dignes, cette qualité qui les empêche d’usurper quoi que ce soit.
Sur la base de ce qui précède, qu’est-ce que vous avez à vendre aux Sénégalais, aux jeunes surtout ? Un self made man ? Soit. Dans ce cas, rétablissez le groupe à  Pape Amadou Sy ses droits et chercher un autre concept qui n’est pas Gueum Sa Bopp.
Ababacar Sadikh Top,
 Journaliste indépendant.
Negoce

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…