août 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

CONTRIBUTION: MOBILISER UN AUTRE LEADERSHIP AUTOUR DU PRÉSIDENT MACKY SALL

CONTRIBUTION: MOBILISER UN AUTRE LEADERSHIP AUTOUR DU PRÉSIDENT MACKY SALL
thies massage

Nous ne cesserons jamais de le répéter : la loyauté du président Macky Sall vis-à-vis de ses alliés historiques du second tour de 2012 est sans tache. IL a aidé le fidèle compagnon Moustapha Niasse à occuper la présidence de l’assemblée, devenant de ce fait, la deuxième personnalité de l’état.

Ousmane Tanor Dieng, un autre allié de taille ne peut plus se plaindre, tant le président s’est investi personnellement et constitutionnellement, pour en faire le président du Haut Conseil des Collectivités territoriales, une nouvelle et très importante institution de la république. D’autres  leaders d’envergures relative sont été nommés ou placés à des stations d’état: ministres, directeurs généraux, présidents de conseils d’administration, ambassadeurs, conseillers, chargés de mission, etc.

Il est vrai que l’assiette de l’offre bien qu’importante n’arrive pas à satisfaire toute la demande de plus en plus exponentielle, et au cours d’un mandat. La réélection du président Macky Sall en 2019 permettra d’élargir l’offre de services. C’est sûr, compte tenu du rythme des emplois créés par le PUDC, le PPDC, le PRODAC, le PAMU,le PUMA les recrutements en séries dans les secteurs de l’éducation, de la santé, des  nouveaux services dans le secteur informel et les PMI, en rapport avec la BNDE, le FONSIS, le FONGIP, dans un climat plus attractif du tourisme dans les régions Nord et Sud du pays, sans oublier l’impact des programmes de forages et d’hydraulique rurale dans le développement de l’agriculture, du maraîchage et de l’élevage.

Les pistes rurales aménagées dans le cadre du PUDC et du PPDC (Programme Pôle de Développement de la Casamance)  ont largement trouvé l’adhésion des populations rurales et du secteur des transports des biens et des marchandises dans les trois quarts des régions couvertes. Et le maillage et désenclavement continue avec la construction de nombreux ponts.

La sécurité se consolide sous l’œil vigilent des forces armées et de sécurité, faisant de notre pays une destination sécurisée.

Le pôle de Diamnadio avec son parc industriel, la Cité ministérielle, le Centre international de Conférences Abdou Diouf et d’autres infrastructures relatives à l’habitat et le social, a pris forme et ne cesse d’indiquer concrètement combien est bâtisseur l’ingénieur président de la république.

Déjà divers ouvrages et infrastructures de dernière génération dédiés aux capitales religieuses du pays émerveillent les fidèles et croyants qui ne manquent jamais de témoigner leur reconnaissance vis-à- vis du gouvernement de la seconde alternance.

Et partout, ce sont le plus souvent de jeunes leaders qui sont à la commande de la concrétisation des politiques déclinées dans la vison du Président Macky Sall pour un « Sénégal Emergent à l’horizon de 2035 ».

C’est dans la poursuite de ce travail combien plus important que mille catalogues de promesses pour les populations par l’opposition nihiliste, que les cadres et militants de l’APR, notre parti dirigeant et la coalition Benno Book Yakaar doivent faire preuve de lucidité, de générosité, et d’esprit de partage sans faiblesse aucune, car nous avons un grand chef d’état, qui porte l’intérêt du pays au-dessus de tout. Les investitures ne doivent pas nous perdre la trajectoire.

Les chefs de partis qui ont beaucoup fait pour le Sénégal,Moustafa Niasse et Ousmane Tanor Dieng entre autres, ont l’obligation morale et éthique non seulement de consolider le patrimoine commun de la seconde alternance, mais aussi d’encourager la promotion de leurs jeunes et réconcilier les cadres de leurs partis comme Malick Gakou, Khalifa Sall entre autres.

Le président n’a besoin qu’on lui crée inutilement  de nouveaux adversaires ou ennemis. Sa mission est au-dessus des querelles de clochers, des dissensions surmontables au sein des partis alliés, si elles sont gérées intelligemment et politiquement, sans haine et sans sanction excessive.

Il ne faut pas pratiquer la philosophie de la poule qui, pour éviter de faire des poussins, avale ses œufs.

Certes, personne n’est indispensable. Mais pour gérer les affaires publiques à bon escient, nous avons besoin des différences d’opinions et de sensibilités en vue de faire la politique autrement.

Aussi nous en appelons à l’éthique de responsabilité dans les relations pouvoir-opposition. Faisons cependant moins de place aux politiciens véreux, et plus aux hommes qui ont la science et la vertu dans la pratique avec leurs semblables. Nous devons nous respecter mutuellement dans les fonctions convenues constitutionnellement.

L’exercice de la démocratie doit se faire dans le respect, avec morale et amour de la nation qui a fait de sa devise : un peuple, un but, une foi. C’est tout le sens des appels répétitifs du président pour la construction d’un Sénégal de tous pour tous.

Papa MalickSow

Responsable politique APR/Thiès Nord

Ingénieur routier : Expert MDC (PPDC/IDA)

Email : pipassco@hotmail.com

Tel : 77 659 50 95

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…