octobre 21, 2017

BBY THIES

CORÉE DU NORD RÉPOND AUX MENACES DES ETATS-UNIS  : « Nous irons en GUERRE »

CORÉE DU NORD RÉPOND AUX MENACES DES ETATS-UNIS  :  « Nous irons en GUERRE »

«Nous ne resterons certainement pas les bras croisés face à une attaque préventive américaine», a déclaré le ministère nord-coréen des Affaires étrangères dans une réponse aux menaces concernant une attaque préventive américaine contre Pyongyang.  Han Song Ryol, le ministre adjoint des Affaires étrangères nord-coréen, a déclaré que la situation dans la péninsule coréenne se trouvait « dans l’impasse » et que le président américain « créait des problèmes » via ses messages « agressifs » sur Twitter. « Trump fait toujours des provocations avec ses paroles agressives. (…) Ce n’est pas la Corée du Nord, mais les États-Unis et Trump qui créent des problèmes », a-t-il déclaré.

Auparavant, le président américain a envoyé une « armada » de navires de guerre dans la péninsule coréenne et s’est en outre déclaré prêt à déployer des sous-marins nucléaires. Face à la menace d’une attaque préventive, le ministre nord-coréen a averti que la Corée du Nord « irait en guerre s’il le fallait » et continuerait à développer son programme nucléaire. « Nous ne resterons certainement pas les bras croisés face à une attaque préventive américaine », a averti M. Han. Il a également indiqué que Pyongyang mènerait son prochain test nucléaire dès que ses dirigeants le jugeront opportun.

Précédemment, le Conseil de sécurité nationale américain avait présenté au Président Donald Trump un rapport sur les réactions possibles des États-Unis à la menace nucléaire émanant de Pyongyang comprenant, entre autres, la possibilité d’un déploiement de l’arme nucléaire en Corée du Sud. Jeudi, la chaîne de télévision NBC, citant une source dans le renseignement américaine, a déclaré que Washington était prêt à effectuer une « frappe préventive par des moyens conventionnels » contre la Corée du Nord. Deux (2) navires de combat américains, équipés des missiles de croisière Tomahawk, sont déployés actuellement dans la région de la péninsule coréenne, annonce la chaîne, précisant que l’un d’eux se trouve à environ 300 miles nautiques du site présumé du prochain essai nucléaire nord-coréen. Selon les données du renseignement sud-coréen, le prochain essai nucléaire du Nord est prévu pour le 15 avril, le jour du 105e anniversaire de la naissance du premier dirigeant nord-coréen, Kim Il-sung.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.