BBY THIES

Contribution: CRI DU COEUR D’UN ÉLU QUI LUTTE CONTRE L’IMMOBILISME par Deneyba SALL

Contribution: CRI DU COEUR D’UN ÉLU QUI LUTTE CONTRE L’IMMOBILISME par Deneyba SALL
Negoce

Chaque année l’état du Sénégal affecte 3,5% de la Tva qu’il prélève aux collectivités locales du Sénégal comme fonds de dotation de la décentralisation.ce pourcentage est une goutte d’eau dans la mer au vu de la participation de ces dernières dans cette importante manne financière. Mais au delà du relèvement de ce taux qui est devenu une nécessité, deux équations aussi importantes l’une que l’autre sont à résoudre.

1-LA REPARTITION DES FONDS DE DOTATION DE LA DECENTRALISATION:

Chaque année. la répartition de ces fonds viole totalement le code général des collectivités locales. Depuis Abdou Diouf., en passant par Abdoulaye Wade et aujourd’hui Macky sall, les communes proches du pouvoir ont toujours été mieux servies que celles, même si c’est de grandes villes, dont les maires sont de l’opposition. Pour mettre un terme à cette injustice, le conseil national de développement des collectivités locales qui fait les propositions de répartition au ministre en charge de la décentralisation,doit être dissout et remplacé, non pas par un organe qui obéit à un ministre, mais par une institution dotée d’une personnalité juridique et d’une autonomie de gestion dont les membres seront des personnalités moralement intègres, sans obédience politique, neutres et assistées d’experts confirmés de la décentralisation et de cadres du ministère des finances.

2-LA DESTINATION DES FONDS DE DOTATION DE LA DECENTRALISATION :
Pour paraphraser le maire de la ville de Thiès talla Sylla, je le cite: «les fonds de dotation de la décentralisation ne sont pas des fonds de dotation de la déconcentration». en effet, la pratique presque un peu partout c’est un partage du gâteau entre maires, chefs de services déconcentrés au détriment des populations qui sont les véritables ayant droit. Ainsi leurs attentes en termes de soutien pour l’achat de fournitures scolaires, de médicaments, de produits phytosanitaires pour les opérations prehivernales, l’appui aux acteurs culturels de base, la participation aux activités de jeunesse, se trouvent compromis par une élite irresponsable qui ne mesure pas les répercussions de ce détournement sur les populations impactées. 
Pour remédier à cette désastreuse situation et contourner tous ces ennemis du développement, il faut d’abord élire des maires amoureux de leur terroir, incapables de bassesses, ensuite veiller à ce qu’il n’y est pas d’intermédiaires entre les collectivités locales et les destinataires des fonds de dotation et pour terminer, définir des critères sociaux et de performance dans l’attribution des fonds qui vont à l’éducation, à la santé et à la culture.
Les changements à apporter à la répartition des fonds de dotation de la décentralisation doivent aussi être appliqués aux fonds de concours et au fonds d’équipement des collectivités locales

DENEYBA SALL
CONSEILLER MUNICIPAL DE LA VILLE DE THIES
salldeneba@gmail.com

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…