septembre 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

CRISE CHINOISE : Une Afrique à RISQUE ?

CRISE CHINOISE : Une Afrique à RISQUE ?

Devenue en 2009 le premier pays partenaire économique devant les États-Unis, la Chine a su se rendre indispensable sur le continent africain au cours des dernières années. Près d’un quart des exportations africaines sont dirigées vers Pékin, la moitié du total des investissements directs étrangers en Afrique proviennent de l’empire du Milieu et 40 % des grands contrats d’infrastructures sur le continent sont remportés par les entreprises chinoises. Rien de surprenant donc à ce que la crise chinoise inquiète tant dans ce continent.

Des centrales électriques au Botswana aux projets d’installations hydroélectriques en Zambie, au Gabon ou en RDC, on ne compte plus le nombre d’investissements chinois en Afrique, tant le géant asiatique est omniprésent. Le continent s’est en effet énormément reposé sur ces investissements de son partenaire chinois dans de nombreux secteurs pour soutenir son développement. C’est pourquoi la récente dévaluation de sa monnaie inquiète naturellement les pays africains qui comptent sur elle.

« L’impact numéro un concerne le prix des matières premières, ce qui touche directement l’Afrique. Le deuxième concerne l’investissement, qui va évidemment ralentir », a souligné Celeste Fauconnier, chercheuse pour l’Afrique pour Rand Merchant Bank, banque d’investissement africaine. Ainsi, « les salaires des fonctionnaires nigérians ont été payés en retard alors que le cours du pétrole est tombé en-dessous des 50 dollars le baril, vidant les caisses du premier producteur d’or noir du continent ». La Zambie, dont le cuivre représente 70% de ses exportations, avec la Chine comme un des principaux acheteurs, a aussi de quoi s’inquiéter. De même, en Afrique du Sud où les exportations de fer ont chuté de 36,9% depuis l’an dernier,  plusieurs entreprises minières ont annoncé des licenciements massifs.

Par ailleurs, avec l’implantation du yuan dans plusieurs économies du continent, cette dévaluation de la monnaie chinoise risque de fortement impacter le volume des réserves de change des pays africains. Et pour cause, nombreux sont ceux qui, à l’image de l’Angola, ont l’adopté comme monnaie de réserves et de règlement pour, entre autres, faciliter les importations en provenance de Chine et réduire la dépendance au dollar et aux recettes pétrolières. L’empire du Milieu a également noué des accords d’échange de devises avec de nombreuses banques centrales du continent, comme celle du Nigeria qui a annoncé cette année son intention de transférer une partie supplémentaire de ses réserves de devises étrangères du dollar vers le yuan, du fait d’une plus grande attractivité de ce dernier dans les échanges au niveau mondial. Ainsi, les difficultés économiques de la Chine, si elles devaient perdurer, font craindre des conséquences néfastes sur les économies africaines, une dépréciation de certaines monnaies africaines par exemple.

Cependant, malgré ces inquiétudes manifestées ici et là, certains experts appellent à relativiser la situation. Comme l’a indiqué  Ryan Wibberley, analyste chez Investec au Cap en Afrique du Sud : « les craintes que la Chine ne soit plus un partenaire majeur de l’Afrique restent prématurées », avant de conclure : « Je pense qu’il faudra que le Pib chinois soit encore plus affecté » pour que « les partenariats privilégiés » avec de nombreux pays africains soient remis en cause.

Pour ces  spécialistes, il y a au contraire une belle opportunité à saisir pour l’Afrique. Pour Jean-Joseph Boillot par exemple, conseiller auprès du Centre d’études prospectives et d’informations internationales (Cepii), à Paris, cette crise peut se révéler être « une belle opportunité qu’il faut saisir » pour les pays dépourvus de matières premières qui peuvent miser sur l’industrie. Dans l’Est, des pays comme l’Éthiopie et le Kenya ont déjà commencé à le faire avec l’industrie du textile, chaussures, plastique, automobile, etc.

Source : Afrique Expansion

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage