BBY THIES

Culture: Fesnac 2016, la délégation de Thies est revenu de Kolda avec un seul Prix (Vidéo)

Analyse de Maguette THIAM, consultant culturel dans Thies bouge

Culture: Fesnac 2016, la délégation de Thies est revenu de Kolda avec un seul Prix (Vidéo)

Thies est une ville à vocation culturelle, le bouillonnement constaté dans le domaine théâtrale et de la création est une réalité. Les artistes Thiessois ont beaucoup de côte dans la capitale sénégalaise où ils occupent les premiers plans sur le petit écran ou ailleurs…Cependant l’art Thiessois basé à Thies n’a jamais remporté de grande victoire. Tel en est le cas cette année à l’occasion du Fesnac qui vient de baisser ses rideaux dans la capitale du Fouladou, la délégation Thiessoise qui s’était rendue à Kolda est revenue dans la capitale du rail avec un seul prix, celui de la meilleur interprétation.


Maguette THIAM, consultant culturel était notre invité ce jeudi 5 janvier 2017 dans la cadre de notre émission culturelle « Thiès Bouge ». Un homme de culture qui a eu à diriger beaucoup de structures dans le domaine culturel. Il est trop vite entré dans le vif du sujet en abordant la question du théâtre à laquelle il a beaucoup contribué au niveau national. Le festival national de la culture qui est à sa 9ème édition s’est déroulé dans la région de Kolda avec la participation des 14 régions du Sénégal ce mois décembre 2016. M.THIAM, qui faisait partie de la délégation de Thiès est revenu sur la question de l’accueil et de l’hébergement qui selon lui ont été excellents. Cependant dit-il, « je suis très déçu de constater que les collectivités locales s’intéressent plus au sport qu’à la culture qui est pourtant au début et à la fin de notre vie. Les guides religieux se sont appuyés sur la culture pour faire face aux colonisateurs et ont triomphé. Le président de la république Macky SALL a fait des pas significatifs avec la hausse du budget du ministère de la culture. Nous souhaitons que le monde du théâtre soit pris en compte dans ce budget. »

Toujours s’agissant du théâtre l’homme du milieu juge que l’environnement est infesté. Car, selon lui, le théâtre doit être joué en salle avec des décors et des costumes bien préparés. Il doit y avoir un scénario avec un bon texte. Malheureusement rien de tout cela n’est respecté. Surtout, dit-il, avec ces pièces qui sont mises en ligne ou diffusées sur les chaines de télévision. Abordant la question du Fesnac de cette année avec les jurys qui sont tous venus de Dakar, il estime que ce n’est pas juste. Pour lui, Les hommes du secteur devaient être impliqués. « Nous au niveau de Thiès nous avons été primés pour l’interprétation mais pas sur les prestations de théâtre, danse ou chant. C’est grave. Aussi et pour la prochaine édition tous les professionnels doivent être impliqués. Je ne suis pas aussi d’accord sur les prix car c’est plus de 14 régions qui se regroupent. On ne doit pas lancer un concours mais plutôt primer les participants.» M. Thiam lance aussi un appel aux acteurs étatiques le monde culturel soit bien servi. Surtout que, dit-il, le secteur a toujours vendu et bien vendu une image positive du Sénégal dans le monde.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…