Défilé du 4 avril à Thiès : « Augmenter l’âge de la retraite pour les enseignants, les médecins, les officiers de l’Armée et les magistrats » dixit Idrissa Seck

Le président du parti Rewmi, qui a présidé le défilé du 4 avril 2018 marquant le 58è anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale, a indiqué que toutes les forces de défense et de sécurité seront au cœur de ses préoccupations. Il a félicité l’Armée pour le défilé magnifique et a rendu un vibrant hommage aux anciens combattants pour leur sacrifice au servir de la nation.

Défilé du 4 avril à Thiès : « Augmenter l’âge de la retraite pour les enseignants, les médecins, les officiers de l’Armée et les magistrats » dixit Idrissa Seck

« J’ai l’intention au moins pour un certain nombre de corps de prolonger l’âge de la retraite parce que ce sont des gens qui ont encore la possibilité de servir, au moins pour les enseignants, pour les médecins, pour les officiers de l’Armée et pour les magistrats ». Les « Rewmistes » s’apprêtent à entrer en séminaire les 14 et 15 avril à Saly où ils vont se pencher sur un projet de programme dont ce point avec plus de deux cents cadres, a annoncé Idrissa Seck. « Indépendance ne signifie pas conflit. Les Français, nous avons intérêt à avoir avec eux une coopération gagnant-gagnant, une coopération intelligente », a-t-il martelé devant la presse. Mais, « il faut que le président de la République cesse d’être le sous-préfet du président français ou d’autres présidents étrangers et veille à notre souveraineté et à notre indépendance », a-t-il rappelé. Sur le discours du 3 avril du président Macky Sall, Idrissa Seck est catégorique : « Je pense que le président de la République, il ne lui reste qu’un seul discours, une seule tâche, c’est de demander pardon au peuple sénégalais, de demander pardon à la jeunesse qui chôme, de demander pardon aux anciens qui n’ont plus accès au plan sésame. D’ailleurs, le prochain morceau que je lui dédierai et qu’il doit écouter attentivement, c’est le morceau de Youssou Ndour « Ndjégeulou ».     Concernant son entretien téléphonique avec Karim Wade, Idrissa Seck précise : « Entre Abdoulaye et moi, li n’y a plus de problème du point de vue familial. Quand Karim m’a appelé, il m’a dit que je veux, en tant que jeune frère, m’occuper personnellement de ta retrouvaille avec ton père ».

1 Comment

  1. ABCD

    Président, avec tout le respect que je vous dois; l’armée ne se limite pas qu’aux seuls officiers. Relever l’age de la retraite pour tous les fonctionnaires de l’Etat sans faire de parti pris. Merci

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…