Des EXPERTS estiment que la CÔTE d’IVOIRE devient la MEILLEURE alternative pour des INVESTISSEMENTS en Afrique

Des EXPERTS estiment que la CÔTE d’IVOIRE devient la MEILLEURE alternative pour des INVESTISSEMENTS en Afrique

Aux yeux de certains investisseurs, la Côte d’Ivoire se présente comme une alternative sérieuse pour l’investissement en Afrique, dans un contexte où le repli des prix des matières premières a porté un coup aux économies des cinq premières puissances africaines (Nigéria, Egypte, Afrique du sud, Angola et Ethiopie).

« Nous préférons les économies diversifiées comme la Côte-d’Ivoire qui affiche l’un des taux de croissance les plus élevés des marchés émergents », a fait savoir Mark Baker, le directeur des investissements sur les produits à rendement fixe des marchés émergents, pour le compte de l’assureur britannique Standard Life, selon des propos rapportés par Bloomberg. « Nous avons confiance dans les décideurs politiques qui semblent y faire un bon travail, et le ratio de la dette publique sur le PIB est effectivement en baisse, ce qui est très rare dans cette région », a poursuivi l’investisseur.

Pour sa part, Hurley Doddy, un des partenaires fondateurs et co-directeurs de la firme de private equity Emerging Capital Partners, « la Côte d’Ivoire a affiché une robuste croissance ces deux dernières années, et cela devrait se poursuivre ». De son point de vue, également rapporté par Bloomberg, la première économie de la zone UEMOA est surtout la mieux positionnée des pays de l’Afrique subsaharienne francophone. En raison de l’attachement de leurs devises (FCFA) à la monnaie européenne (Euro), les pays francophones, explique Doddy, résistent bien mieux aux défis monétaires liés à la hausse des taux américains et au repli des prix des matières premières que connaissent les pays africains dans leur ensemble.

Rappelons que Standard Life gère 1,4 milliard $ d’actifs obligataires dans les pays émergents, dont 98 millions $ en Afrique. Quant à Emerging Capital Partners, ils sont présents dans la région depuis une quinzaine d’années. Sa branche Eranove continuera de progresser en Côte d’Ivoire, au moins jusqu’à la libéralisation des secteurs de l’eau et de l’énergie voulue par le président Alassane Ouattara. En 2015, ECP a pris une option significative dans le groupe NSIA Bank CI qui poursuit une expansion soutenue, tout comme le groupe Togolais Orabank dans lequel ECP possède aussi une participation.

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…