Deuxième université de Dakar : Le chef de l’État pose la première pierre le 19 janvier prochain

Deuxième université de Dakar : Le chef de l’État pose la première pierre le 19 janvier prochain

[template id= »821″]

La carte universitaire sénégalaise sera élargie dans les années à venir avec notamment la construction des universités du Sine-Saloum de Kaolack, des métiers de Tamba et surtout de la deuxième université de Dakar à Diamniadio. D’ailleurs, le chef de l’Etat procédera à la pose de la première pierre de cette infrastructure le 19 janvier prochain.
Lundi 19 janvier prochain, le chef de l’Etat, Macky Sall, procédera à la pose de la première pierre de la deuxième université de Dakar, au Pôle urbain de Diamniadio. D’ores et déjà, un Comité régional de développement (Crd) a été convoqué, hier, à Rufisque, par le gouverneur de Dakar, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, du délégué général au Pôle urbain de Diamniadio et du Lac rose, Seydou Sy Sall, et des maires des communes de Rufisque et Diamniadio.
A cette occasion, le Pr Niane a dit toute la symbolique que revêt cette cérémonie qui, selon lui, va être le début d’un cycle de poses de première pierre d’infrastructures universitaires. « La pose de la première pierre de la deuxième université de Dakar est le premier élément d’une succession de poses de première pierre d’infrastructures majeures pour l’enseignement supérieur, la recherche et pour la jeunesse sénégalaise », a-t-il déclaré. En effet, quelques semaines après le début des travaux de cette université, Macky Sall va poser la première pierre de la «Cité du savoir» sur le même site avant d’enchaîner avec l’Université du Sine-Saloum de Kaolack et la réhabilitation de plusieurs infrastructures de l’Ucad, des universités Gaston Berger de Saint-Louis, Thiès, Ziguinchor, Bambey et Tamba.
Le ministre a également mentionné la construction du siège de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs) de même que celle des quatorze Espaces numériques ouverts (Eno), dont les quatre ont débuté.
Pour Mary Teuw Niane, c’est un réel coup d’accélérateur que le gouvernement va faire, ces prochaines années, sur les infrastructures universitaires. « Entre 2012 et 2017, a-t-il souligné, le gouvernement du Sénégal va investir au moins le double des investissements qui ont été consentis entre 1960 et 2012 ». De telles infrastructures universitaires contribueront à mettre à la disposition du Pse les ressources humaines de qualité ainsi que les connaissances et les innovations dont ce plan aura besoin pour sa mise en œuvre.

30.000 étudiants
Fruit du Conseil présidentiel tenu en avril 2013, la deuxième université de Dakar (Unidak 2) sera une institution d’excellence de rang mondial.  Car elle sera en même temps une université des métiers, des sciences et techniques et de développement. D’un coût de 65 milliards de FCfa, l’Unidak 2 sera dotée d’infrastructures ultra-modernes avec une capacité d’accueil de 30.000 étudiants.
Selon le coordonnateur du projet, le Pr Omar Guèye, la nouvelle université sera composée de quatre pôles, dont celui administratif où sera logé le rectorat, le pôle sciences et techniques avec les Ufr de sciences et techniques, sciences de la terre, de l’eau, architecture et urbanisme, etc. Il y aura aussi les pôles santé et économie/gestion. Pour ce qui est des résidences universitaires, pas moins de trois sites sont prévus à cet effet.
Seulement, beaucoup d’interrogations ont été émises au cours de ce Crd, notamment sur la proximité entre l’Unidak 2 et le Centre international de conférences Abdou Diouf (Cicad). Sur cette question, le délégué général au Pôle urbain de Diamniadio et du Lac rose a rassuré tout le monde, soulignant que l’autoroute à péage sépare les deux infrastructures. Seydou Sy Sall a aussi indiqué que le pôle sera doté d’un commissariat de police et d’une compagnie de gendarmerie.
Le ministre de l’Enseignement supérieur s’est également dit rassurer, car avec cette deuxième université de Dakar, une nouvelle culture universitaire va naître. Pour ce qui est de la pose de la première pierre, il a invité l’ensemble des communes du département de Rufisque à se mobiliser, en particulier la jeunesse à qui ce projet est dédié.

 

source soleil

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…