BBY THIES

Ebola : un mort à New- York et un premier cas en Inde

Ebola : un mort à New- York et un premier cas en Inde

[template id= »821″]

Une femme qui revenait de Guinée est décédée dans un hôpital new-yorkais et un homme arrivant du Libéria est placé en quarantaine en Inde. Tous deux sont suspectés d’avoir contracté le virus Ebola.
Le département de la santé de New-York vient de lancer une enquête sur la mort d’une patiente qui était placée en observation après avoir probablement été en contact avec le virus Ebola. Pourtant, les autorités sanitaires affirment qu’elle ne présentait aucun des symptômes habituels. Mais cette femme, dont le nom n’a pas été révélé faisait partie d’un groupe de 350 personnes ayant voyagé dans l’un des trois pays d’Afrique de l’Ouest touchés par la maladie, et actuellement sous surveillance.
« Sa mort n’est peut-être pas due au virus de fièvre hémorragique mais nous allons procéder à un test afin de pouvoir alerter les personnes qui ont été en contact avec elle » ont expliqué les autorités new-yorkaises.
 
Le sperme peut être porteur du virus
En Inde, c’est un homme qui avait été atteint par la maladie mais qui semblait guéri qui vient d’être placé en quarantaine. L’homme de 26 ans avait quitté le Libéria par avion avec un certificat du gouvernement libérien, indiquant que ses tests sanguins étaient négatifs. Mais il a été pris en charge dès son arrivée à Delhi à l’aéroport Gandhi International car entre temps, les résultats de tests de sperme sont tombés, indiquant que sa semence était positive au virus.
Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC), le sperme peut être testé positif dans les 3 mois qui suivent la guérison clinique. Les médecins recommandent d’ailleurs l’abstinence sexuelle (y compris le sexe oral) pendant une période de 6 mois après la guérison pour éviter la propagation de la maladie.
En Inde, le patient sera placé en quarantaine jusqu’à ce que les tests de sperme se révèlent négatifs. Selon les autorités sanitaires, il est peu probable qu’il représente une menace mais ils restent fermes sur le principe de précaution car la propagation du virus Ebola en Inde pourrait être dévastatrice compte tenu de la taille de la population.
source topsante
Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…