BBY THIES

Economie : Le bureau consulaire de la chambre de commerce de Thiès dit « NIET » au patronat sénégalais sur la proposition de Chambre unique de commerce et d’agriculture

Economie : Le bureau consulaire de la chambre de commerce de Thiès dit « NIET » au patronat sénégalais sur la proposition de Chambre unique de commerce et d’agriculture
Negoce

Ce samedi 27 août 2016, s’est tenue à Thiès, une réunion de concertation et d’évaluation sur les prépositions de réformes des chambres de commerce et d’agriculture (CCIA) du Sénégal. C’était en présence de l’adjoint du gouverneur de la région de Thiès, du chef de service régional du commerce Serigne DIAW, du président de la chambre Modou DIOP, du chargé du développement Abdoulaye DIOP, d’Oumy Thiam SANGARE, de Mbaye GUEYE, président directeur général ‘’d’EMG Auto’’, de Moustapha DIOP, de Gora KA de l’Unacois, d’Abdoul Aziz DIOP du forum civil, ainsi que de plusieurs autres responsables régionaux et départementaux.

A l’issue de cette rencontre, les responsables de Thiès ont manifesté leur désaccord par rapport aux réformes préconisées par l’état, particulièrement à la création d’une chambre unique. Le bureau de Thiès se dit plutôt favorable à une redynamisation des structures existantes en les dotant de plus de moyens. Les intervenants ont fustigé la démarche du patronat qui veut réduire à néant les principaux acteurs de développement. Mbaye GUEYE ‘’ EMG Auto’’ a, dans son discours demandé à tous les acteurs de travailler en ateliers pour mettre sur la table du gouvernement, leurs observations, leurs critiques et suggestions, sur les propositions de réformes. Le président Abdoulaye DIOP, dans sa communication, a soutenu que les Ccia existent depuis très longtemps au Sénégal. L’Union Nationale des Chambres de Commerce, d’Agriculture et d’Industrie (l’UNCCIAS) ou les chambres régionales sont représentées en est une illustration. Nous pensons qu’il faut maintenir les structures régionales afin que les acteurs à la base puissent intervenir au niveau du secteur privé.

Le président de la république a mis sur place le plan Sénégal émergent(Pse) et le programme d’urgence de développement communautaire(Pudc) et avec l’acte trois de la décentralisation nous attendions à des reformes pour mettre sur place des chambres de commerce départementales pour accompagner l’acte 3 de la décentralisation et non à des décisions qui nous viennent de Dakar. Le monde a changé et avant d’entreprendre un tel projet, il faut au préalable informer et discuter avec la base.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…