août 18, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

ECONOMIE : « Le cours du pétrole continuera de baisser jusqu’à ce que les producteurs américains sortent du marché »

ECONOMIE : « Le cours du pétrole continuera de baisser jusqu’à ce que les producteurs américains sortent du marché »

[template id= »481″]

 

La stratégie de l’OPEP sur la production de pétrole brut entraînera un effondrement de l’industrie de du pétrole de schiste américain, a estimé Leonid Fedun, vice-président du géant pétrolier russe Lukoil, dans le cadre d’une interview à Londres.  Fedun a fait cette déclaration à la suite de la réunion des 12 membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) qui a eu lieu jeudi Vienne. Ils devaient discuter de la possibilité de réduire le niveau de production pour tenter de juguler la baisse des cours que l’on observe actuellement. Depuis le mois de juin dernier, où il était à 115 dollars, le cours du baril de pétrole a perdu plus de 40 dollars, principalement en raison de l’arrivée sur le marché du pétrole de schiste venant des États-Unis, mais aussi de la baisse de la demande de la Chine et de l’Europe.

Le Venezuela, le Nigeria, l’Iran, l’Irak et l’Equateur, des pays qui ne détiennent pas des réserves financières aussi importantes que les pays du Golfe pour compenser la perte de revenus liée à cette baisse des cours, souhaitaient que l’Organisation décide de réduire sa production pour permettre une remontée des cours. Mais la majorité des pays membres, et notamment l’Arabie Saoudite, ont décidé le maintien du niveau de production actuel.

« Cette attaque majeure vise le marché américain », a déclaré Fedun. Il a expliqué que les producteurs américains de pétrole survivent actuellement parce qu’ils ont réussi à s’assurer un prix de revente de 90 dollars le baril pour leur pétrole, mais qu’ils seront touchés de plein fouet par les cours actuels de 70 dollars lorsque ces contrats expireront. En effet, à ce cours, ils ne peuvent plus couvrir leurs coûts de production. Les Russes sont moins affectés, a-t-il dit, parce que leurs coûts de production sont plus faibles et que la chute du cours du rouble permet d’atténuer l’impact de la chute des cours du pétrole qui sont exprimés en dollars.

Fedun pense que l’effondrement des cours devrait se poursuivre : « En 2016, lorsque l’OPEP aura atteint son objectif de nettoyer le marché marginal américain, le cours du pétrole recommencera à monter ». Il a proposé une comparaison intéressante :  « L’essor du pétrole de schiste est comme la bulle Internet. Les plus forts resteront, les plus faibles disparaîtront »

Immédiatement après la réunion de l’OPEP, le cours du pétrole a encore baissé, atteignant moins de 70 dollars le baril, son plus bas niveau depuis 2010L’OPEP représente environ 40% de la production mondiale de pétrole. L’Arabie saoudite pompe à elle seule 16% du pétrole mondial. Cependant, désormais, les États-Unis, qui ne sont pas membres de l’organisation, produisent quasiment autant. Quant à la Russie, qui n’est pas non plus membre de l’OPEP, elle pompe 14% de la production mondiale.

 

Source : express.be

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…