août 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

ECONOMIE : Quel est le problème avec L’OR ?

ECONOMIE : Quel est le problème avec L’OR  ?

[template id= »821″]

 

L’incertitude et la méfiance sont censées être les meilleures alliées des investisseurs dans l’or. Or, le monde est inondé par les capitaux provenant des politiques de quantitative easing de très grandes banques centrales (la Fed, la Banque du Japon, et maintenant, la Banque Centrale Européenne), et différentes bulles se sont formées sur les marchés financiers, les cours des titres sont devenus pléthoriques, et les cours des devises font le yo-yo. En outre, la situation politique de plusieurs pays est incertaine. En conséquence, le cours de l’or aurait dû flamber, mais cela ne s’est pas produit. Depuis que le métal précieux avait quasiment atteint un cours de 2000 dollars l’once en 2000, il a même perdu un tiers de sa valeur. L’argent et le platine subissent à peu près le même sort.
Après une performance médiocre en 2014, les perspectives pour cette année semblent encore moroses pour l’or. Prochainement, on devrait assister à des remontées de taux d’intérêt, et le métal précieux deviendra encore moins attrayant, parce que, comme les francs suisses, il ne rapporte rien, et même, il faut payer pour en stocker.

Pourtant, un nouveau facteur pourrait changer la donne pour l’or : le lancement de la nouvelle montre connectée d’Apple.On pense qu’il faudra produire 746 tonnes d’or pour répondre à la demande mondiale pour la version en or 18 carats de ce gadget, qui devrait être vendue 17.000 dollars l’unité. Cela correspond à un tiers de la production mondiale.

De plus, la méfiance des marchés à l’égard de l’or pourrait se réduire avec la mise en place d’un nouveau mécanisme de fixation des cours qui a remplacé le « fix » de Londres qui était facilement manipulable.
En outre, les exploitants des mines d’or profitent de la baisse des cours du pétrole, qui réduit les coûts d’extraction. Mais la production d’or demeure très coûteuse et la qualité commerciale de certains minerais est tellement faible qu’ilscontiennent moins d’or que les excréments humains. La logique voudrait qu’ils restent dans le sol…

Oui, les fèces de l’homme contiendraient de l’or

Vous avez bien lu. Les excréments solides de l’homme contiendraient de l’or. Il s’agit de la conclusion étonnante d’une étude de scientifiques du United States Geological Survey (USGS – Institut d’études géologiques des États-Unis) rapportée par le site scientifiqueEurekalert.org. Selon les chercheurs, les fèces humaines contiendraient de l’or, de l’argent, du cuivre mais également des éléments rares tels que du palladium et du vanadium utilisés pour l’électronique et les alliages. Pour l’heure, la tâche principale des scientifiques est de trouver un moyen de récupérer ces métaux précieux de ce que nous rejetons aux toilettes. Une telle possibilité serait un moyen de réduire les besoins de l’exploitation minière et de permettre la diminution de métaux libérés dans l’environnement.

Selon une autre étude publiée en janvier dernier par l’Environmental Science and Technology, les biosolides d’un million d’Américains auraient une valeur de 13 millions de dollars. Chaque année, plus de 7 millions de tonnes de biosolides sont évacués dans les égouts des Etats-Unis dont une moitié est employée pour fertiliser les champs et les forêts, l’autre moitié étant incinérée ou enterrée.

« Il y a des métaux partout », explique Kathleen Smith, responsable principale de l’étude de l’USGS. « Dans vos produits de soins capillaires, dans les détergents, même des nanoparticules de métal sont utilisées dans les chaussettes pour vaincre les mauvaises odeurs ». Quelle que soit leur origine, ces restes de déchets contenant différents types de métaux sont canalisés par les usines de traitements des eaux usées.

 

Source : express.be

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…