octobre 18, 2017

Edward Snowden DÉNONCE une JUSTICE américaine à deux (2) VITESSES

Edward Snowden DÉNONCE une JUSTICE américaine à deux (2) VITESSES

Les criminels capables de faire jouer leurs relations au sein du gouvernement sont traités avec clémence par la Justice américaine, affirme, preuves à l’appui, le lanceur d’alerte Edward Snowden. Aux Etats-Unis, les criminels possédant une importante fortune ou des relations au sein du gouvernement sont condamnés à des peines plus légères que les simples citoyens, a déclaré le lanceur d’alerte Edward Snowden dans une interview accordée au site Yahoo News. «  La Justice des Etats-Unis est à deux (2) vitesses, ce qui permet aux gens possédant soit des relations au sein du gouvernement, soit des ressources matérielles illimitées, d’être condamnés à des peines très légères», a indiqué l’ex-agent de la CIA.

En guise d’exemple, il a cité la situation de l’ex-directeur de la CIA, David Petraeus, actuellement candidat au poste de secrétaire d’Etat américain. Selon Snowden, Petraeus a rendu publique des informations secrètes beaucoup plus importante que celles qu’il a lui-même divulguées. Alors que Snowden le faisait devant les journalistes et pour le bien de la société, Petraeus faisait part à sa biographe et maîtresse d’informations concernant les programmes militaires des Etats-Unis et de ses entretiens privés avec le président, le tout dans des buts personnels.

Malgré cela, a fait remarquer Snowden, Petraeus «  n’a pas passé une seule journée en prison. » En 2015, l’ex-directeur de la CIA a été accusé d’un délit mineur et condamné à deux (2) ans de prison avec sursis et à une amende. En juin 2013, Edward Snowden a livré au Washington Post et au Guardian une série de documents secrets sur les programmes de surveillance en ligne effectués par les services secrets américains. Il s’est rendu à Hong Kong avant de trouver refuge à Moscou après l’annulation de son passeport. De ce fait, il n’a pas pu quitter la capitale russe, qui lui a accordé l’asile temporaire pour un (1) an à condition qu’il cesse son activité antiaméricaine. Le 1er août 2014, M. Snowden a reçu un permis de séjour de trois (3) ans.

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.