octobre 20, 2017

BBY THIES

Transport à Thies: Embouteillages à l’entrée de la ville et à Fouki bount…Prolifération des motos Jakarta: Recommandations

Transport à Thies: Embouteillages à l’entrée de la ville et à Fouki bount…Prolifération des motos Jakarta: Recommandations

Embouteillages à l’entrée de Thiès et à Fouki bount…Prolifération des motos Jakarta: Explications: Le directeur des Transport de Thies donne des recommandations

Thiès à ce qu’il semble, dispose d’un bon réseau routier. Pour une ville qui, dès les années 60 avait connu les feux de signalisation à tous les carrefours, et un réseau urbain des transports la Socotram, la réalité de nos jours frise l’amertume. Avec un ingénieur, Alioune Guèye, à sa tête, la direction des transport de Thies demeure, pour le moment, impuissante face à la prolifération des Jakartas, et aux dégâts qu’ils causent quotidiennement.

A côté des bus Tata, des taxis et des « clandos », les Jakartas constituent un élément important dans le parc des transports urbains. Selon le directeur Alioune Guèye « les engins ne sont pas un moyen de transport régulier, par conséquent ils sont gérés par l’administration et les mairies ». Mais, pour expliquer le phénomène du « boom des motos Jakartas », il évoque « la nature qui a peur du vide, et l’insuffisance de l’offre de moyens de transport qui n’arrive pas encore à absorber toute la demande ». Recommandant la formalisation du secteur, il préconise une organisation stricte pour venir à bout des difficultés. Il faut, dit-il, que les motocyclistes se conforment à la réglementation en immatriculant leurs engins et en sécurisant l’activité par le port de casque et l’identification des conducteurs des motos.

Abordant la lancinante question des goulots d’étranglement qui sévissent aux entrées et sorties de Thiès, le directeur du transport pointe du doigt la gare routière pour demander aux autorités centrales de mettre un agent de police à cette intersection. En ce qui concerne la sortie par la route de Diourbel, il s’agit selon Alioune Guèye « d’une configuration déficientes des routes qui sont étroites et cahoteuses à ces endroits ». Tout en promettant l’amélioration du réseau urbain par l’augmentation des cars de transport, il conseille l’intervention des agents de sécurité pour procéder à l’amélioration du trafic urbain. Pour commencer, les maires devraient veiller à poser des panneaux de signalisation et des feux de circulation comme il y en avait à Thiès. En ce qui concerne les taxis dits « clandos » le directeur des transports envisage une meilleure identification des véhicules par la couleur unique, et le traçage d’un circuit propre. Que chacun ait ses propres couleurs et sache là où il doit aller.

Thiesinfo

2 Comments

  1. kanoute

    oui bien dit mr Gueye thies ne doit pas regresser sur aucun plan
    il ya de cela une cinquantaine d’annee le reseau routier de la ville dotait des feux de signalisation et une societe de transport et maintenant c;est l;anarchie totale

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.