Encore la veille de la Tabaski, l’insécurité refait surface à Thiès, les autorités interpellées…

Encore la veille de la Tabaski, l’insécurité refait surface à Thiès, les autorités interpellées…

En 2015, les populations de Thiès ville et du département avait vécu des situations d’insécurité insoutenables. On se rappelle du talibé tué et des deux autres sauvagement blessés dans le Daara de Serigne Bassirou KANE à Keur Saïb Ndoye, par un demeuré. A cette même date, dans le département de Tivaouane, à Diogo précisément, les populations ont reçu la visite d’une bande de malfaiteurs lourdement armés. Selon les témoignages, les gangsters étaient encagoulés. Des bandits qui, après avoir tenu en respect les populations des heures durant, ont ensuite visité des magasins, des boutiques, des boulangeries et autres commerces de la localité. Ils ont tiré sur des individus et blessé six qui seront acheminés d’urgence à l’hôpital, avant d’emporter de fortes sommes d’argent. Deux mois après, précisément les 8 et 9 aout 2015, Abdou LEYE, vendeur de moutons et éleveur de la race prisée des sénégalais ‘’LADOUM’, perdra la vie face à des assaillants armés jusqu’’aux dents. Ce jour-là, des voix se sont élevées pour fustiger l’insécurité qui régnait en maître partout à travers le département. Les populations du village de Keur Saïb Ndoye dans la commune de Thiès-Nord, ont réclamé l’électrification de leur localité.Le préfet de Thies avait ensuite déployé les gros moyens pour dissuader les malfaiteurs. Cette année encore, et à la même période, l’insécurité refait surface.

On en parle pas dans la presse, mais le centre culturel a reçu la visite de voleurs. A Diakhao, les boutiquiers ont reçu la visite des malfrats. Les populations se sont mobilisées pour barrer la route à ce mal qui envahit leur quartier à chaque veille de tabaski. Une bande lourdement armée à Thiénaba dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 août 2016, a dépouillé la radio et la mutuelle de près d’ 1.800.000 Frs CFA et emporté du matériel informatique. Un coup réussi par 7 malfaiteurs armés. Un camionneur marocain a eu la malchance de croiser sur le chemin des bandits. Il a été sauvagement agressé, molesté et dépouillé de ses biens. A en croire les populations qui interpellent les autorités sur la nécessité d’ériger des brigades de gendarmerie dans les communes du département, les faits seraient surtout facilités par le déficit de sécurité dans ces zones. En tout cas, les populations thiéssoises déplorent les multiples agressions dont elles sont victimes, particulièrement à la veille de la fête de l’Aïd-el- kabir, des agressions perpétrées par des hors la loi sans foi, qui n’hésitent pas une seconde pour une histoire de mouton, ou de quoi acheter un tissu pour une femme à vous prendre la vie. en cette veille de la fête du mouton, Les forces de l’ordre ne doivent pas attendre que l’irréparable se produise, pour se déployer sur le terrain…

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…