septembre 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Enrico Macias « content » du décès de sa femme Suzy, ses confidences surprenantes !

Enrico Macias « content » du décès de sa femme Suzy, ses confidences surprenantes !

Lors d’un récent entretien accordé au magazine VSD, Enrico Macias s’est confié à cœur ouvert sur différents sujets. Ainsi, l’interprète d’Enfants de tous pays a inévitablement évoqué la disparition de son épouse Suzy, décédée des suites de la maladie. Non Stop People vous en dit plus.

En 2008, Enrico Macias a dû faire face à un terrible drame. En effet, son épouse Suzy est décédée cette année-là des suites d’une longue maladie. Dans les colonnes du Parisien, l’interprète du Mendiant de l’amour s’était confié sur le sujet. « Je l’ai épousée quand elle avait 18 ans. Et elle était déjà malade. Les gens me déconseillaient de me marier, les médecins d’avoir des enfants. Elle a voulu absolument me donner un fils », avait-il lâché avant de poursuivre : « On a eu deux enfants, Jocya et Jean-Claude ». De là, Enrico Macias -qui racontait une anecdote amusante sur l’origine de son pseudonyme- avait rendu un hommage touchant à Suzy : « Ma femme m’a donné des leçons de courage et de sacrifice. Elle a tellement souffert pendant cinquante ans avec des opérations à cœur ouvert que je me dis qu’aujourd’hui, elle est bien où elle est ». « Il faut savoir tourner la page », avait-il alors estimé.
« L’enfer, pour moi c’est sur terre »

Plus récemment, Enrico Macias a accordé un entretien à VSD. A cette occasion, il a donné de ses nouvelles après son hospitalisation, mais pas que. En effet, l’interprète de L’oriental est aussi revenu sur son deuil après la disparition de son épouse. « Ce qui m’a sauvé ? C’est la musique, une thérapie pour moi. Et puis il faut dire que ma femme n’est pas partie brutalement : elle était malade depuis cinquante ans. Avec elle, j’ai vécu entre les hôpitaux et la maison, où les infirmiers venaient lui prélever du sang », a-t-il raconté. Puis, celui qui répondait aux attaques de Carla Bruni a avoué se sentir soulagé depuis. « C’est idiot de vous dire ça, mais j’vous le dis : la vérité, quand ma femme est partie, j’étais content », a-t-il déclaré avant de s’expliquer :
« Elle avait tellement souffert. Et maintenant, là où elle est, elle est mieux que sur terre. L’enfer, pour moi c’est sur terre. Quand vous voyez les attentats, vous vous dites que la vie n’est pas si belle que ça ».
yahoo.fr

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage