BBY THIES

Erection du mur de clôture du Ranch de Dolly : la ministre Aminata Mbengue Ndiaye, satisfaite des 120 km déjà construits

Erection du mur de clôture du Ranch de Dolly : la ministre Aminata Mbengue Ndiaye, satisfaite des 120 km déjà construits

Ce lundi 21 juin 2017, la ministre de l’Elevage et des Productions animales, accompagnée de chefs de Services de son département, a effectué une visite technique au Ranch de Dolly, pour s’enquérir de  de la situation des travaux du mur de clôture de celui-ci et la réhabilitation d’une  dizaine de  bâtiments. Selon Aminata Mbengue Ndiaye, “les travaux sont entamés, depuis deux ans. C’est un mur de 120km qui a été érigé, les entrepreneurs ont promis de finaliser les cinq kilomètres qui leur restent.” Elle ajoute : “nous avons visité le château d’eau et le forage qui a été mis en place dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire, avec une capacité de 1000 m3 et une capacité de production d’eau de 200m3\h”.

De l’avis des éleveurs venus assister à la visite, le forage va faciliter l’abreuvement du cheptel et d’autres activités liées à l’élevage comme la culture fourragère et la réhabilitation du pâturage naturel . Elle a aussi annoncé, dans le cadre d’un partenariat avec AIFER international, un Institut qui s’occupe de la restauration des terres et de la reprise de certains pâturages au niveau de la Zimbabwe et de l’Afrique australe, qui pourrait être installé pour faciliter la reprise du pâturage. Avec une superficie de 87.500 ha, Dolly, qui constitue un lieu de refuge pour le cheptel, a enregistré la présence de 12.976 bovins dont 4719 appartenant à des transhumants. Profitant de cette tribune, le chef de village, Touradou Ka, qui a d’abord regretté le feu de brousse qui s’était déclaré le 11 avril 2017, a égrené un chapelet de doléances liées au paiement des ouvriers qui courent derrière plusieurs mois de salaires et l’affection de parcelles à usage d’habitation aux habitants qui n’ont même de cimetières pour enterrer leurs morts. Des doléances qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’une sourde, car la ministre a pris l’engagement de payer intégralement les arriérés de salaires. Étaient présents à la cérémonie, l’adjoint au gouverneur de Louga, le Préfet de Linguère et le sous-Préfet de Barkedji.

Source : djoloffactu

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…