août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

ESPAGNE : Son temps de travail EXPIRÉ, il arrête son train à MI-CHEMIN

Les perturbations sur le réseau ferroviaire se poursuivent en Espagne et le syndicat des conducteurs de train (Semaf) s’oppose à l’arrêt des négociations avec la compagnie des chemins de fer (Renfe) sur des accords d’entreprise concernant le personnel et les conditions de travail. Une fois sa journée de travail terminée, le conducteur a quitté à mi-chemin son train qui se dirigeait de la ville de Santander à Madrid et transportait plus d’une centaine de voyageurs, rapporte la presse espagnole. Le train est resté en gare d’Osorno (Palencia), le conducteur ayant expliqué que sa journée de travail était terminée, mais que son remplaçant n’était pas venu. La compagnie publique Renfe a présenté ses excuses aux voyageurs et promis de compenser le coût des billets.

Entretemps, les portes des wagons sont restées fermées jusqu’à l’arrivée de la Garde civile. Plus tard, des cars sont arrivés pour déposer les passagers à Madrid avec un retard de cinq (5) heures. La Renfe a lancé une enquête sur l’incident et exigé que le conducteur du train s’explique. Quoi qu’il en soit, le syndicat a déclaré pour sa part que le conducteur avait arrêté le train « pour des raisons de sécurité« . »Un conducteur de train, tout comme un conducteur de car ou un pilote, n’est pas en droit de dépasser sa limite de temps. Aussi, n’a-t-il fait que respecter la loi« , a souligné un porte-parole du syndicat. Selon ce dernier, un conducteur de train ne peut pas travailler plus de cinq (5) heures et demi d’affilée.

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…